La gestion des compétences et la technologie seule ne suffit pas dans une stratégie de transformation numérique, une conduite de changement centrée sur l’humain pour développer les talents des équipes est bien plus efficace...

Globaliser la gestion des talents

Pour les entreprises qui ont eu l’audace de mettre en place une gestion des talents, elle reste malheureusement trop souvent centrée sur les hauts potentiels. Or, tout le monde dispose de talents, révélé ou non !

Il est donc nécessaire d’être à l’écoute de ses collaborateurs pour identifier et développer leurs talents dans une logique gagnant-gagnant. Plus nous allons globaliser la gestion des talents plus l’intelligence collective mise en œuvre sera efficace.

GPEC vs Gestion des Talents

Si le SIRH contribue à identifier et développer les compétences, la gestion des talents va bien au-delà. Un talent est une qualité intrinsèque développée chez chacun dès le plus jeune âge et reconnu par autrui, contrairement à la gestion des compétences, il s’agit en ce qui concerne la gestion des talents de développer les points forts et non pas d’améliorer les points faibles. C’est ce qu’on appelle  « la théorie des points forts »*. C’est alors la combinaison des talents et savoir-faire/savoir-être qui va permettre de maximiser la performance et les résultats obtenus. C’est l’impulsion de cette nouvelle dynamique qui va faciliter la transformation globale de l’organisation au quotidien.

Intelligence collective et co-construction

Cette notion d’intelligence collective nécessite des talents complémentaires et une logique de co-construction. Pour avoir des collaborateurs engagés durablement dans la transformation il est nécessaire de pratiquer en permanence un travail d’équipe. Multiplier l’ « ideation » et les expérimentations à la manière du Design Thinking génère implicitement de l’adhésion, sans oublier toutefois que la décision in fine d’intégrer les propositions reste dans le rôle du manager, même si celle-ci doivent être éclairée par ce dernier.

Bien-être au travail

Pensez à améliorer régulièrement les conditions travail est un vrai catalyseur de transformation des organisations. Il s’agit d’adapter les conditions de travail aux missions des collaborateurs. Dans ce cadre le numérique joue un rôle important tel que la puissance et l’ergonomie des équipements, les postes de travail et leur vitesse, sans oublier l’ATAWADAC (Any Time Any Where Any Device Any Content) qui est prépondérant selon la nature et le contexte du travail du collaborateur.

Quelques pistes Pour mieux appréhender la transformation numérique

Appropriez-vous une méthode de conduite de changement prenant en compte la dimension humaine.

Libérer et exploiter les talents de tous vos collaborateurs sans préjugés.

Innover et expérimenter sans cesse des missions génériques bénéfiques à la transformation de votre organisation.

Co-construisez les évolutions d’organisation à partir de vos objectifs stratégiques.

*Source : « révéler les talents enfouis » par Jacques Lebeau aux Éditions AFNOR

AUCUN COMMENTAIRE