Une enquête menée par Golden Bees, plateforme de ciblage programmatique des candidats, montre que les usages mobiles pénètrent peu à peu le monde du recrutement.

Pour cette étude, Golden Bees a analysé un million de candidatures, provenant de campagnes de recrutement réalisées pour ses clients. Au total, ces dernières visaient à pourvoir près de 700 000 postes.

Les canaux mobiles, source de candidatures à ne pas négliger

canaux-candidatures

Les résultats montrent que si 69% des candidats privilégient encore les ordinateurs pour répondre à une offre d’emploi, 31% d’entre eux ont déjà utilisé leur smartphone ou une tablette pour postuler. En outre, le taux de conversion des campagnes de recrutement ciblant les terminaux mobiles est 2,5 fois plus haut en 2018 qu’en 2017.

Des taux de conversion corrélés au taux de chômage

Autre fait notable, les régions affichant les meilleurs taux de conversion sont celles qui connaissent un taux de chômage élevé. En Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le taux de conversion est ainsi de 14%, pour un taux de chômage supérieur à 11% fin 2018.

regions-conversion

Plus le métier est pointu, plus il faut soigner la marque employeur

En termes de secteurs, les entreprises qui affichent les meilleurs taux de conversion à la suite d’une campagne de recrutement mobile viennent du télémarketing (16,5 % de taux de conversion), de la recherche clinique (tests) ou de la finance. Ces offres d’emploi, souvent accessibles sans formation spécifique, attirent un grand nombre de candidats. En revanche, pour l’esthétique, la restauration ou le nettoyage, des métiers qui nécessitent des compétences spécialisées ou présentent une pénibilité plus importante que les emplois de bureau, les taux se situent nettement en deçà, oscillant entre 4,5 et 8%.

Les métiers confrontés à une pénurie de compétence, comme les postes IT, affichent des taux de conversion plus faibles. Pour obtenir davantage de candidatures, le fournisseur de plateforme rappelle l’importance de travailler en parallèle sur l’expérience candidat et la marque employeur, notamment à travers des pages d’arrivée optimisées et des annonces pertinentes.

Source : Etude Golden Bees

AUCUN COMMENTAIRE