Selon un rapport de Capgemini, l’automatisation intelligente pourrait potentiellement permettre aux services financiers de réaliser 512 milliards de dollars supplémentaires de chiffre d’affaires mondial d’ici 2020.

L'automatisation intelligente - destinée à atteindre les objectifs métier stratégiques - c’est la combinaison de processus d'automatisation robotique (RPA), d'intelligence artificielle (IA) et d'optimisation des processus métier.

Même si pour le moment le niveau d’automatisation reste très basique, les organisations exploitant des quantités limitées d’IA avancée pour leurs processus d’automatisation – 4 % seulement des entreprises ont un projet de machine learning -, de nombreux domaines sont concernés. Comme les logiciels gérant des tâches à volume élevé, à fortes répétitions et basées sur des règles.

Encore faut-il également définir une stratégie claire...

Que recherchent les entreprises avec l’automatisation et la robotisation ? Dans le domaine de la finance, par exemple, les acteurs de concentrent sur :

  • 52 % - les économies de coûts lors de l'automatisation des processus ;
  • 45 % - l’augmentation de leurs revenus ;
  • 55 % - l’accroissement de la satisfaction de leurs clients.

Pour Capgemini, si la capacité à réduire les coûts reste une forte motivation pour accroître l’automatisation, c’est la capacité à générer plus de revenus qui poussera les entreprises de la finance à accélérer leurs efforts.

Les institutions financières se sont engagées :

  • 69 % - dans l’automatisation de certains domaines d’activité ;
  • 17 % - sur des pilotes ;
  • 10 % - sur l’automatisation intelligente ;
  • 4 % - sur le PoC (proof of concept) et sur l’idéation.

Automatiser les clients

Les entreprises du secteur ont commencé à automatiser directement leurs clients, les utilisant comme un générateur de revenus plutôt que comme un simple économiseur de coûts. Grâce de l'automatisation intelligente :

  • 35 % ont vu la croissance augmenter de 2 à 5 points, avec des délais de mise sur le marché plus courts et une amélioration des ventes croisées, facteurs clés qui influencent les gains ;
  • 64 % ont constaté une amélioration de la satisfaction client de plus de 60 %.

Beaucoup d’argent à gagner !

Si un RPA (Robotics Process Automation) est déployé, l’augmentation des économies de coût peut être de l’ordre de 10 % à 25 %. Et si ce RPA est amélioré par l’IA, cette augmentation pourrait être portée à 30 % à 50 %.

Mais ce qui pourrait inciter les services financiers à adopter rapidement l’automatisation intelligente, ce sont les perspectives de gains potentiels, 512 milliards de dollars pour le secteur, qui se répartissent ainsi :

  • 243 milliards $ pour l’Assurance ;
  • 269 milliards $ pour la Banque et les services financiers.

Une potentielle création de valeur apportée par la technologie qui n’échappera pas aux actionnaires des banques et des assureurs...

Source : Rapport « Growth in the machine: How financial services can move intelligent automation from cost play to growth strategy » de Capgemini. Pour accéder au rapport, cliquer ici.

Automation in FS_Infographics_V4

AUCUN COMMENTAIRE