Le nombre d'entreprises qui ont établi un centre d'excellence en automatisation et qui expérimentent la technologie cognitive a plus que doublé au cours de la dernière année, d’après une nouvelle étude d’ISG, qui les classe en trois catégories en fonction de leur niveau de maturité.

L’étude examine le niveau de maturité de l’automatisation dans les entreprises sur une échelle de Bot 0 à Bot 3.0. Les répondants ont été catégorisés selon la méthodologie Bot Framework d’ISG, qui englobe 30 aspects qualitatifs et quantitatifs de la stratégie d’automatisation, de l’organisation, des meilleures pratiques, de la gouvernance et de la technologie.

Les résultats préliminaires ont montré que le nombre d’entreprises opérant au niveau Bot 2.0 a plus que doublé en 2018, la plus forte augmentation de toutes les étapes sur l’échelle de maturité d’ISG Bot. Près de la moitié des répondants en sont au niveau Bot 2.0, ayant établi un centre d’excellence en automatisation et expérimentant activement la technologie de l’automatisation cognitive. Environ un tiers des répondants en est encore au niveau Bot 1.0, automatisant certains processus de production et démarrant leur centre d’excellence.

10 % des répondants ont atteint le niveau Bot 3.0

Les résultats de 2019 montrent une courbe en cloche, avec le moins de répondants au Bot 0 et au Bot 3.0, respectivement les extrémités inférieure et supérieure de l’échelle de maturité de l’automatisation. Moins de 10 pour cent des répondants sont au Bot 0, ceux qui ne font que commencer avec l’automatisation. De même, environ 10 pour cent des répondants ont atteint Bot 3.0, l’état le plus mûr de la capacité d’automatisation d’entreprise, avec RPA dans de multiples domaines fonctionnels et solutions cognitives en production. Les entreprises Bot 3.0 signalent que la valeur commerciale tirée de l’automatisation dépasse leurs attentes.

« Les entreprises de la catégorie Bot 3.0 utilisent leurs centres d’excellence, très performants, pour faire évoluer l’automatisation à l’échelle de l’entreprise et obtenir des résultats commerciaux, a déclaré Stanton Jones, directeur et analyste principal, ISG Research. Nos premiers résultats pour 2019 montrent que l’investissement dans un centre d’excellence d’automatisation a porté ses fruits, presque toutes les entreprises Bot 3.0 ayant atteint ou dépassé leurs attentes en matière de réduction des coûts, de réduction du temps de cycle et de précision des données ».

Accompagner la formation des collaborateurs pour assurer la réussite

Selon l’étude, les entreprises Bot 3.0 se concentrent également sur leur personnel. Près de 70 pour cent des entreprises de cette catégorie évaluent régulièrement l’impact de l’automatisation sur leurs employés, et plus de la moitié d’entre elles peuvent presque toujours trouver du travail de plus grande valeur pour les employés affectés par l’automatisation.

Cela reflète une tendance plus large du marché estime le rapport. Les entreprises dotées de capacités d’automatisation plus avancées reconnaissent les immenses gains de productivité qu’il est possible de réaliser en jumelant des personnes avec des robots. « Il faut juste se concentrer sur la formation et l’amélioration des compétences des employés, mais l’effort en vaut la peine », conclut le rapport.

Source : ISG Research

AUCUN COMMENTAIRE