En 2018, de nombreuses entreprises ont expérimenté la réalité augmentée et ont intégré cette technologie de pointe à leurs produits et services. Des applications ont été déployées dans le secteur du retail et de l'industrie. Mais la RA n'a pas réussi à gagner en popularité. 2019 sera-t-elle de meilleur augure pour cette technologie dans l’industrie ?

Jusqu'à récemment, la réalité augmentée était considérée comme un gadget technologique et largement associée aux applications grand public telles que Pokemon Go et Snapchat.

Dans le secteur industriel, le déploiement de la réalité augmentée pose encore des difficultés. Malgré tout, des pionniers parmi lesquels Amazon, General Electric, Mayo Clinic et l'U.S. Navy constatent déjà des résultats impressionnants sur la qualité, la productivité et d'autres indicateurs de performances.

Dans une étude réalisée par Boeing, la réalité augmentée a été utilisée pour guider les stagiaires dans les 50 étapes nécessaires à l’assemblage d’une section d’aile d’avion composée de 30 pièces. La durée de cette tâche a été réduite de 35 % par rapport à la procédure basée sur des documents et schémas traditionnels. Et le nombre de stagiaires peu ou pas qualifiés et capables de réaliser cette opération du premier coup a augmenté de 90 %.

Sur le salon Vivatech, PTC (une entreprise américaine spécialisée dans l’IoT industriel et la réalité augmentée) a fait une démonstration de RA pour former un opérateur à l’utilisation d’une nouvelle machine (mini fraiseuse) et aux procédures de sécurité correspondantes.

Des tâches plus courtes

Ces résultats encourageants et ces déploiements devraient inciter les industriels à investir dans la RA. Selon un rapport de PTC, une très forte majorité (86 %) des entreprises industrielles seront prêtes à lancer des projets de RA orientés clients au cours des 12 prochains mois.

De son côté, Research and markets estime dans son étude parue au mois d’aout 2018 que le marché de la RA et de la RV connaîtra une croissance très forte d'ici 2021 (55,01 milliards de dollars). L'application de la RA dans le secteur manufacturier devrait augmenter de 98,9 % entre 2017 et 2021.

Pourquoi cet intérêt ? Peut-être parce que « la réalité augmentée permet de réduire de 25 % ou plus la durée des tâches de production », expliquent Michael E. Porter (professeur d’université  à la Harvard Business School) et James E. Heppelmann (président et directeur général de PTC) dans un article paru dans Harvard Business Review.

La principale leçon à retenir pour 2019 sera que la réalité augmentée ne sera plus une solution innovante aux applications pratiques limitées, mais une solution pratique qui pourra être appliquée dans divers secteurs d'activité.

Source : smacar.com

AUCUN COMMENTAIRE