En 2020, la réalité virtuelle devrait générer un marché annuel de 150 milliards de dollars. Un succès qui n'aura rien de virtuel ! Vedette du Mobile World Congress 2016, la réalité virtuelle (VR) est en train de devenir une réalité. De plus en plus de marques s'y intéressent, les projets se multiplient, mais ce marché n'est-il pas spéculatif ? La virtualité de son résultat pourrait le laisser penser. Mais c'est bel et bien à une nouvelle révolution, qui se déroule à une vitesse vertigineuse, que nous sommes en train d'assister.

La multiplication des projets

Un temps cantonné aux seuls jeux vidéo, la VR commence à se faire une place dans l'industrie, le commerce, les communications, etc. Il suffit d'observer les projets qui passent de la phase gadget à celle de la maturité :
  • Regarder un match de NBA (ligue américaine de basket) en 360°
  • Réunir une équipe dispersée dans une même salle
  • Se placer dans un véhicule Ford pour voir et choisir les options d'aménagement intérieur
  • Visiter maisons et appartement dans de nombreuses agences immobilières
  • Essayer des vêtements dans une boutique
  • Faire le tour des hôtels Marriott les plus exotiques
Tout cela est virtuel, mais repose clairement sur des usages réels, qui ne cessent de se multiplier.

L'outil VR

La réalité virtuelle devient un outil de travail, de rencontre, de partage, d'expérimentation, qui s'affranchit des distances et des risques. Certes un outil qui reste cher, même si les équipements pour visualiser les images en 3D se démocratisent. En particulier, le développement nécessite des compétences qui sont encore trop peu nombreuses. Surtout s'il s'agit de rendre les solutions simples et accessibles. A ce titre, c'est moins la programmation de l'application que son design qui impactent le prix. On considère qu'aujourd'hui le prix de revient d'une application VR, avec ses ingénieurs, ses équipements, ses lignes de code, ses graphistes, est de l'ordre du million de dollar. Mais l'engouement pour la VR est tel que ce prix va baisser rapidement, suivant et accélérant les courbes que l'on a constaté sur la conception et l'hébergement des sites web, ou encore sur la mobilité et les smartphones. On peut donc s'attendre à ce que les technologies de réalité virtuelle deviennent critiques, certainement avant la fin de cette décennie, avec des usages et des rendus toujours plus impressionnants, et accessibles. En contre partie, il ne faudra pas rater la marche... Image d'entête 86522811 @ iStock ojogabonitoo

AUCUN COMMENTAIRE