En 2025, il y aura 55 milliards d’équipements IoT (Internet des Objets), qui représenteront un marché de 15 billions de dollars (15.000 milliards $), que Microsoft ne manquera pas d’adresser au travers de ses offres annoncées lors de sa conférence annuelle Build.

Un nouveau front s'ouvre dans la bataille du cloud : l’IoT (Internet des Objets). Deux géants en particulier, Amazon et Microsoft Azure, figurent parmi les premiers acteurs et fournisseurs de technologies à avoir pris conscience du potentiel que représentent les services IoT basés sur le cloud.

Et qui dit services cloud, dit bien évidemment plateformes cloud. Or ces deux acteurs sont bien placés pour répondre à une demande grandissante. Amazon s’est positionnée plutôt sur le prix, certains clients engagés sur l’IoT ont bénéficié de remises de 20 % à 40 % en fin d’année dernière. Microsoft a attendu Build pour riposter sur les fonctionnalités.

IoT Edge et IoT Suite sur Build

La conférence des développeurs Build de Microsoft, qui vient de se tenir, nous offre donc l’occasion de voir ce que le géant du cloud propose pour soutenir la stratégie IoT de ses clients. Et ici elle prend la forme d’une plateforme Azure IoT Edge, sur laquelle s’exécutent les outils Azure IoT Suite, déjà annoncés lors de Build 2017.

Azure IoT Edge est constituée de trois composants : des modules IoT Edge sous la forme de conteneurs Docker pour exécuter les services Azure, les services tiers ou du code développé en interne ; un runtime IoT Edge qui s’exécute sur chaque périphérique IoT Edge et gère les modules déployés sur chaque périphérique ; une interface basée sur le cloud pour surveiller et gérer des périphériques IoT Edge à distance.

Microsoft-Azure-Edge

IoT Edge et IA

Microsoft a également annoncé un partenariat avec le géant des semi-conducteurs Qualcomm pour proposer une plateforme de vision assistée par IA. La plateforme permet l’intégration du traitement d’image avancé à la plateforme Azure IoT Edge pour exécuter des services Azure et d’IA – comme les caméras intelligentes, la robotique industrielle ou les drones professionnels - sans se connecter au cloud. Tout en simplifiant leur modification, et en facilitant la détection et l’élimination des bugs.

Microsoft prévoit également d’apporter Azure Cognitive Services – déjà présent dans l’offre de base du cloud Azure – à Azure IoT Edge pour programmer l’identification d'image, de voix et des outils de classification pour des tâches spécifiques sans avoir à construire des modèles spécifiques.

Défendre son écosystème IoT

Face à Amazon, l’objectif de Microsoft est de proposer un ensemble de fonctionnalités intégrées à ses plateformes de développement afin d’apporter des avantages techniques et de développement à défaut d’avantages plus compétitifs sur le prix. Une stratégie destinée à accompagner les entreprises de plus en plus nombreuses qui se lancent dans l’IoT.

L’intégration de l’IA à l’IoT ouvre également des perspectives en matière de plateformes analytiques et d’assistants vocaux, des domaines qui évoluent très rapidement et attirent les entreprises. Avec la difficulté de disposer d’outils adaptés et suffisamment simples pour être accessibles aux développeurs, et non plus réservés à une ‘élite’ de compétences. Une tendance forte qui accompagne la montée en maturité des entreprises sur l’IoT.

Image d’entête 886643472 @ iStock elenabs

AUCUN COMMENTAIRE