Alors que l’intelligence artificielle prolifère, la concurrence pour se positionner sur ce marché peut donner lieu à des pratiques abusives, voire frauduleuses.

Grâce à l’intelligence artificielle, et pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les capacités cognitives de l’Homme peuvent être mises en œuvre à peu de frais et à grande échelle dans des machines. Pour la première fois la perception, la compréhension et le raisonnement, ne sont plus l’apanage des être humains et de certains animaux dits supérieurs.

La société de capital-risque londonienne, MMC, a étudié quelque 2 830 start-ups dans l’IA dans 13 pays de l'UE, en passant en revue leurs activités, leurs orientations stratégiques et le financement de chacune. Quant au rapport cité, il comptabilise environ 1600 startups spécialisées dans l’intelligence artificielle et une startup sur 12 dont la proposition de valeur comporte l’IA.

Une intelligence pas si artificielle

Mais cet engouement n’est pas sans risque, car la ruée sur l’IA attire beaucoup d’entreprises et de startups dont les activités ne sont pas toujours conformes à ce qu’elles prétendent. Selon l'enquête de la société de capital-risque, citée par le Financial Times, 40 % des jeunes entreprises européennes classées comme sociétés d'intelligence artificielle n'utilisent pas réellement l'intelligence artificielle d'une manière effective pour leurs activités.

Pour appuyer ses propos, le quotidien économique cite l’exemple d’une startup britannique, Skyscape Technologies. Celle-ci est spécialisée dans l’exploration des toits des immeubles, qu’elle analyse pour trouver de l'espace désaffecté pour faire atterrir des drones, installer des fermes urbaines ou d'autres projets.

D’après le rapport, Skyscape Technologies n'utilise pas l’intelligence artificielle, et encore moins l’apprentissage machine pour accomplir ses missions, mais elle est quand même classée comme une startup de l’IA. Pire encore, l’entreprise ne se gêne pas pour utiliser des slogans trompeurs sur son site web en usant de mots qui renvoient à l’IA comme Analytics.

La concurrence pour grapiller des parts de marché et trouver des talents, l’intérêt suscité par l’IA dans les entreprises et bien d’autres facteurs sont les principales causes de ces dysfonctionnements du marché.

Source : Diverses

AUCUN COMMENTAIRE