A l’occasion de la 7ème édition du Gala des DSI, le 27 mars 2019, l’Agora des DSI a présenté les résultats d’une enquête sur la perception qu’ont les jeunes Français de l’IA.

Pour ce sondage, réalisé par Harris Interactive, 800 jeunes Français entre 18 et 34 ans ont été interrogés courant mars 2019.

Premier constat, 96% d’entres eux ont déjà entendu parler du concept d’intelligence artificielle, 74% estimant même bien le connaître. Parmi ces derniers, les diplômés sont très majoritaires (86%), tandis que 12% de ceux qui ne connaissent pas du tout l’IA ont un niveau de diplôme inférieur au bac.

Les deux premiers termes auxquels ils associent l’IA sont les robots et la technologie, suivis par l’humain, les machines et les ordinateurs. Ces réponses laissent entrevoir des interrogations latentes sur le devenir de l’humain, face à l’automatisation grandissante du monde du travail.

L’IA perçue de manière favorable par une majorité de jeunes Français

Une majorité des jeunes Français (77%) voit dans le développement de l’IA une évolution positive. Ils sont néanmoins 23% à la redouter, avec là encore une plus forte proportion de répondants faiblement diplômés.

81% des sondés estiment que l’intelligence artificielle va prendre une place grandissante dans le monde professionnel. Pour 68% d’entre eux, c’est une bonne chose pour le travail de manière générale, mais ils sont un peu moins nombreux (60%) à percevoir un impact positif sur leur propre carrière.

Mais des perceptions plus partagées si l’on regarde plus en détail

Interrogés plus en détail sur la manière dont ils se représentent l’impact de l’IA sur le monde du travail, les jeunes Français sont davantage partagés entre perceptions favorables et moins favorables. Ce n’est pas le chômage (28% de réponses) qui est en tête de leurs craintes, comme on pourrait s’y attendre, mais la déshumanisation, citée par 42% de répondants. Du côté des impacts positifs, les gains de temps (38%) et la simplification des tâches complexes (34 %) sont au coude-à coude.

ac-representationsIA-francais

Les avis positifs sont davantage présents chez les étudiants que chez les sondés déjà en poste. Les femmes sont par ailleurs moins nombreuses que les hommes à associer l’IA aux données.

ac-representationsIA-francais-2

Les jeunes Français conscients de l’impact de l’IA sur le futur du travail

Les répondants anticipent surtout un impact sur les emplois les moins qualifiés (45%). Cependant, 38% des sondés s’attendent à ce que l’ensemble des métiers soient touchés, indépendamment du niveau de qualification.

Tout autant d’actifs que d’étudiants (78% dans les deux populations) estiment que l’IA va transformer le métier qu’ils exercent ou prévoient d’exercer.

Enfin, 67% de répondants sont favorables à une loi encadrant l’usage de l’IA sur le marché du travail, notamment parmi les hommes les plus diplômés.

Source : enquête Harris Interactive pour l’Agora des DSI, « Les jeunes Français, l’intelligence artificielle et l’emploi »

AUCUN COMMENTAIRE