À l’occasion du G7, les acteurs du numérique enjoignent les chefs d’État à s’engager activement sur ces deux sujets.

Dans le cadre du G7, qui se déroule du 24 au 26 août à Biarritz, Syntec Numérique, Tech in France et l’AFNUM, réunis au sein de DIGITALEUROPE, se mobilisent autour de deux grands axes : la libre circulation des données basée sur la confiance, et l’usage éthique de l’intelligence artificielle (IA).

Protéger et réguler les flux de données

Pour les représentants de l’industrie numérique, la libre circulation des données est clef pour assurer la croissance économique. Ils réitèrent de ce fait cinq recommandations formulées le 28 juin dernier à l’occasion du Sommet d’Osaka.

  • Faciliter la libre circulation des données à travers les frontières et renforcer la confiance.
  • Étendre les mécanismes de protection de la vie privée afin de garantir l’interopérabilité internationale, la neutralité technologique, la transparence et des pratiques responsables en matière de traitement des données.
  • Garantir des moyens de cybersécurité sans faille, dès la conception, en permanence, et en tout lieu, en mettant en place des normes internationales et des bonnes pratiques communes.
  • Protéger les consommateurs et les citoyens contre les activités commerciales frauduleuses ou trompeuses sur internet grâce à une coopération des différents organismes nationaux chargés de cette protection.
  • Assurer une régulation transparente des flux de données et soutenir la concurrence et l’innovation, tout en protégeant la propriété intellectuelle (y compris les codes sources, les clés de cryptage, les algorithmes et les nouvelles technologies, en particulier l’intelligence artificielle).

Une IA qui bénéficie à tous

Alors que l’intelligence artificielle est en plein essor, générant de nombreux espoirs, mais aussi des craintes parmi les populations, le secteur numérique rappelle également l’importance de mettre l’IA au service des êtres humains. Pour cela, ils demandent aux gouvernements :

  • De partager et d’aligner leurs approches et politiques relatives aux conduites éthiques lors du sommet du G7. L’objectif est d’assurer une conception et un déploiement éthique et responsable des systèmes d’IA, notamment en s’attaquant aux mécanismes de sécurité, en utilisant des données vérifiées et représentatives, en promouvant la transparence et en permettant une plus grande interopérabilité.
  • De soutenir le développement et l’utilisation de standards mondiaux communs et conçus par des acteurs du secteur, en vue de favoriser l’interopérabilité et un accès non-discriminatoire au marché et à l’innovation.
  • De faciliter l’usage des données et leur accès sous un format ouvert et utilisable pour des applications d’IA, en vue de susciter l’innovation et la compétitivité, et de stimuler les opportunités pour les PME.
  • De promouvoir la coopération dans les domaines de la recherche et de l’innovation, pour soutenir les compétences numériques des jeunes générations et des actifs ayant besoin d’acquérir de nouveaux savoir-faire.

Source : Syntec Numérique

AUCUN COMMENTAIRE