Les recherches les plus récentes mettent en lumière une courte liste de pratiques courantes parmi les organisations qui ont connu un réel succès dans leurs activités d'IA. Voici cinq facteurs, tirés de ces pratiques et nécessaires à la réussite du déploiement de l’IA selon SAS.

Si l’on examine les réponses aux différentes enquêtes des cadres supérieurs de tous les secteurs d’activité axés sur l’intelligence artificielle dans les grandes entreprises du monde entier, il apparait que, au point où l’on en est actuellement de l’adoption, des parties critiques du puzzle de l’intelligence artificielle (technologies, capacités, processus et autres) sont en train d’être assemblées dans différentes parties de l’entreprise, dans différentes industries, afin de relever différents défis.

Mais même pour des utilisateurs avertis, l’IA peut rapidement s’apparenter à une boîte noire : ils mettent des données dedans, ils obtiennent une sortie, et ils ne comprennent pas les connexions entre les entrées et les sorties des systèmes d’IA. « Il s’agit là d’un défi fondamental qui a des répercussions sur tous les aspects, de la conformité réglementaire à l’expérience client, et qui influe même sur la façon dont nous réagissons à l’examen des préjugés dans nos modèles », explique le rapport de SAS.

Voici une infographie qui détaille les cinq facteurs nécessaires pour une adoption et une implémentation réussie de l’IA.

1

Source : SAS

AUCUN COMMENTAIRE