Grâce au grand-livre distribué de la blockchain, la chaine d’approvisionnement pourrait tracer et certifier les pièces imprimées en 3D depuis l’imprimante.

Voici un nouveau cas d’usage de la blockchain qui pourrait bien renforcer la supply chain : la technologie et ses registres distribués permettraient de partir de l’identification et de renseignements sur et autour des pièces imprimées en 3D pour transformer cette information en donnée immuable et certifiée, et la tracer dans la blockchain tout au long de la chaine d’approvisionnement.

La supply chain disposerait ainsi d’un registre commun et inaltérable pour certifier la provenance des pièces, la machine qui les a fabriquées, le technicien qui a piloté la machine, les conditions de fabrication et environnementales, comme par exemple les conditions atmosphériques, et éventuellement des identifiants de propriété industrielle. Ce qui compose un ensemble d’éléments qui devraient permettre d’identifier rapidement la source des défauts éventuels et de documenter les risques et responsabilités.

L’industrie s’empare de la technologie blockchain et commence à lui trouver des applications multiples, où la sécurité de la donnée et la capacité de traçabilité retiennent les attentions. Les champions de la livraison, qui sont une partie de la chaine d’approvisionnement, y voient également leur intérêt. FedEx pourrait l’expérimenter dans les transactions transfrontalières au-delà de ses systèmes de suivi, par exemple pour conserver et tracer les données ‘incohérentes’ provenant de systèmes hétérogènes, ou encore pour fournir des informations fiables pour les taxations.

Reste cependant à régler une légère difficulté : la blockchain repose sur un cluster de stockage des données partagées sur le réseau. Ce modèle implique que toutes les parties s’accordent sur la manière dont les données sont stockées et partagées. De plus, avec le cloud et l’optimisation des plateformes d’infrastructure, les données doivent pouvoir être déplacées entre les blockchains, ce qui crée des ruptures dans l’immuabilité de la donnée.

La gouvernance de la blockchain sera certainement le prochain défi...

Image d’entête 531535952 @ iStock macrovector

AUCUN COMMENTAIRE