Etat des lieux des crypto-monnaies et des ICO en 2018, le marché avec un focus sur le Bitcoin, l’ascension des ICO, et l’état des crypto-monnaies dans le monde.

Le gouvernement français, au travers de la loi Pacte, entend faire de la France un terrain favorable et encadré pour les nouveaux dispositifs dédiés au financement des start-ups, les ICO (Initial Coin Offering). Une stratégie qui est une reconnaissance de facto des crypto-monnaies.

Vous trouverez ci-dessous une infographie signée Younicorns et Keyrus, qui nous propose un état des lieux de l’écosystème des crypto-monnaies et des ICO.

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie

Une crypto-monnaie est une monnaie virtuelle alternative, sans cours légal car elle n’est pas adossée à un pays ou une banque centrale, utilisable sur un réseau informatique décentralisé.

La crypto-monnaie est fondée sur les principes du grand livre de compte ouvert et consultable (principe de la Blockchain) – c’est par ce principe que la crypto-monnaie n’est pas occulte -, de la cryptographie pour rendre les transactions inviolables et infalsifiables, et sur un système de validation qui en assure en théorie la sécurité et la protection contre la contrefaçon électronique.

L’un des meilleurs moyens de donner de la valeur à une monnaie est d’en assurer la rareté. Pour cela, les créateurs d’une monnaie virtuelle imposent un plafond de masse monétaire en circulation.

Qu’est-ce qu’une ICO ?

Une ICO est une méthode de levée de fonds par émission d’actifs numériques échangeables contre des crypto-monnaies durant la phase de démarrage d’un projet. Ces actifs numériques sont appelés tokens (jetons). Les tokens émis lors de l’ICO peuvent être acquis en échange de cryptomonnaie, le plus souvent Ether ou Bitcoin. Un des intérêts de l’ICO est d’acquérir des tokens au démarrage de l’entreprise, là où leur valeur est encore faible.

Les tokens ne représentent pas des parts de l’entreprise, ils ne sont pas assimilables à des actions, leur vocation est d’être utilisés dans le cadre du financement du projet. Pour cela, ils peuvent être négociés (achat ou vente) sur des plateformes d’échange, à un taux dépendant de l’offre et de la demande, ce qui pourrait les assimiler à des liquidités.

La valeur des tokens est censée dépendre du service fourni par l’entreprise. Ils sont assimilables à des produits ou services en développement, pré-payés, ce qui incite les participants à s’investir dans le projet. L’espoir de tirer profit des tokens repose en effet sur le succès du projet qui participe à leur valeur financière.

Source : Infographie « Ecosystème des crypto-monnaies & ICOs - septembre 2018 » par Younicorns et Keyrus.

Cryptomonnaies-France

Image d’entête 920599802 @ iStock Varijanta

AUCUN COMMENTAIRE