Selon le Gartner, la blockchain devrait se développer en 3 phases, au rythme de 4 nouveaux modèles économiques, et sa valeur commerciale devrait atteindre 176 milliards de dollars en 2025 et 3.100 milliards en 2030.

La plupart des systèmes et des processus d’une organisation reposent sur la centralisation ou sur des intermédiaires. En offrant la possibilité d’interagir ou d’effectuer des transactions sans avoir un intermédiaire, et donc éventuellement d’éliminer ce dernier, la blockchain, bien que nouvelle et relativement immature, devrait rapidement s’imposer.

Fidèle à leur modèle sur l’innovation, les analystes du Gartner voient un développement de la blockchain en trois phases : une première qualifiée d’« exubérance irrationnelle », avec un forte progression vers 2020 avant de plonger. La seconde, concentrée sur l’investissement et les premiers modèles à succès, de 2022 à 2026. Et enfin la routine d’un marché installé.

Gartner-Blockchain-market

4 modèles de projets adaptés à la blockchain

Le Gartner à ce jour reconnaît 4 modèles de projets adaptés à la blockchain :

1Blockchain transverse

Les projets blockchain à la fois les plus grands et les plus adaptés sont, selon les analystes du Gartner, les projets horizontaux, transverses dans l’entreprise. Ils citent 3 exemples :

  • Hiérarchisation et règlement des transactions entre banques ;
  • Registre unique entre fabricants, fournisseurs et partenaires impliqués dans un projet ;
  • Registre des contrats, accords ou simples règles métier qu’une entreprise doit exécuter avec plusieurs parties.

2Blockchain interne

La blockchain exploitée par l’entreprise pour ses propres besoins et à son seul bénéfice, par exemple pour des données communes dans les divisions, les filiales, les zones géographiques, etc.

3Blockchain  d’enregistrement

Pour la constitution de dossiers avec une copie immuable de documents qui ne peuvent être corrompus. Ce modèle est important et se développe dans les gouvernements, la santé, les services financiers, etc.

4Blockchain de cryptographie

Pour les projets qui reposent sur la cryptographie, considérée comme une méthode de stockage et de transmission de données sous une forme particulière afin que seuls ceux pour qui elle est destinée puissent les lire et les traiter.

Un terme est souvent associé à cette blockchain, le scrambling plaintext (brouillage de texte), qui place un texte en clair (texte ordinaire) dans un texte chiffré (processus du chiffrement), puis le rend à nouveau clair (déchiffrement).

Image d’entête 917280336 @ iStock macrovector

AUCUN COMMENTAIRE