Quelles sont les nouvelles pratiques et les projets des organisations en matière de transformation digitale de leur fonction finance ? La réponse est dans la dématérialisation et l’automatisation des processus P2P, tandis que l’IA et la Blockchain émergent.

La digitalisation de la Fonction Finance est-elle un thème d’actualité ? A en croire l’étude en référence signée Itesoft, 27 % des entreprises du secteur interrogées sont déjà équipées pour la dématérialisation du processus P2P, considérée comme le principal levier d’optimisation de la fonction. Et 57 % ont déclaré un projet de dématérialisation du processus P2P en cours ou à moyen terme. Leur appétence pour le numérique continue donc de croître.

Les pratiques numériques des directions financières

Quelles sont plus précisément les pratiques des directions financières engagées dans la transformation numérique ? Elles sont principalement tournées vers l’usage d’outils servant au traitement métier de la facture :

  • 67 % - la numérisation des factures ;
  • 61 % - le workflow de validation ;
  • 58 % - l’automatisation de l’imputation ;
  • 53 % - le rapprochement automatique factures-commandes-réceptions ;
  • 38 % - l’échange de factures par email.

Au delà du traitement de la facture, la tendance est à la capture omnicanal de factures afin de s’affranchir progressivement du papier. C’est ainsi que 51 % des entreprises pratiquent la digitalisation du traitement des demandes d’achats.

unnamed

L’IA et la Blockchain entrent en veille

Le secteur est en quête permanente de nouveaux leviers d’optimisation. Répondant aux nouvelles technologies émergentes, avec pour objectif de répondre plus efficacement à ses enjeux de productivité, de pilotage et de fiabilisation de ses processus, la fonction finance s’est placée en veille sur :

  • 69 % - l’Intelligence Artificielle (IA) ;
  • 50 % - la Blockchain pour la sécurisation des transactions.

Cependant, les entreprises de la finance se placent plus sur un mode déclaratif de leurs intentions, que sur l’action. Quel est l’usage réel de ces technologies ? SI les attentes sont très élevées, elles sont encore très peu utilisées :

  • 1 % - ont mis en œuvre de l’IA ;
  • 5 % - ont mis en œuvre la blockchain.

Productivité, pilotage et fiabilité des processus… et réglementaire

Confrontée à des enjeux de performances majeurs, la fonction finance a défini clairement ses attentes prioritaires :

  • 97 % - gagner en productivité ;
  • 94 % - reporting et aide à la décision ;
  • 93 % - fiabiliser les données et les processus.

Elles sont également impactées par les évolutions réglementaires et normatives - Piste d’Audit Fiable, copie fiable, Factur-X – qui sont une réalité pour 38 % des sondées.

70 % des entreprises ont ainsi souhaité s’appuyer sur les nouvelles technologies pour maitriser parfaitement leurs délais de paiement, afin d’éviter les sanctions financières ainsi que le risque d’impact négatif sur l’image de leur organisation.

Source : Baromètre « Future of Finance » par Itesoft

Image d’entête 701157832 @ iStock  z_wei

AUCUN COMMENTAIRE