La technologie, aujourd’hui indispensable à la réussite de l’entreprise

Dans cette nouvelle ère numérique, il est particulièrement complexe pour les entreprises de développer leurs activités tout en restant compétitives. Leurs clients ne cherchent plus seulement un produit ou un service, mais également une forme de gratification immédiate à laquelle le numérique les a habitués.

Pour continuer à gagner des parts de marché, les entreprises font donc le choix d'orienter leurs stratégies autour de leurs clients et de leur proposer le business model qu’ils attendent : personnalisé, configurable, pratique, des produits et services accessibles de n’importe où, n’importe quand. Chose que seule une approche moderne de l’informatique permet d’atteindre.

La technologie est ainsi de plus en plus intimement liée aux opérations de l’entreprise, devenant même l’un des principaux facteurs de sa réussite. La définition et la mise en oeuvre d’une véritable stratégie de transformation numérique n’est plus un petit plus qui va permettre à l’entreprise d’améliorer son service informatique. C’est désormais devenu un moteur de son activité, indispensable pour maîtriser ses coûts et atteindre les résultats escomptés.

On peut définir la transformation numérique de nombreuses façons mais, en bref, il s'agit d'exploiter la meilleure technologie pour améliorer la façon dont les collaborateurs travaillent et dont les clients accèdent aux services de l'entreprise. Si, grâce à la technologie, l'entreprise est capable de fournir un meilleur service ou un meilleur produit à ses clients, alors elle aura tout gagné.

La métamorphose du rôle de DSI

Le service informatique joue un rôle indispensable dans tout projet de transformation numérique. De fait, la façon dont il est perçu par la Direction a beaucoup changé. Au lieu d'être considéré comme un centre de coût, le service informatique occupe désormais une place proactive.

La transformation numérique, par ailleurs, n’impacte pas seulement la structure des opérations et l’image du service informatique de l’entreprise. Elle modifie également durablement la nature de nombreux rôles, notamment celui du DSI. Car elle n’est pas un simple projet à court terme. C’est un processus perpétuel, indispensable à la fourniture de services IT mais aussi aux activités globales de l’entreprise.

Au centre de ce processus, le DSI est chargé d'encourager l'innovation et d'exploiter la technologie qui permettra à l’entreprise de générer plus de chiffre d’affaires, d’améliorer l’expérience des clients et de booster l’efficacité des collaborateurs. Le DSI dispose de connaissances techniques et acquises grâce aux données qui le placent au coeur des rouages internes de l’entreprise. Cela lui permet d'avoir une vision unique de la façon de développer la meilleure stratégie métier, de celles qui permettront à l’entreprise de concrétiser sa révolution numérique et de gagner en valeur ajoutée.

Des relations de plus en plus proches avec la Direction

Pour y parvenir, le DSI doit avoir une relation de travail directe et des échanges ouverts avec le PDG. De nombreuses entreprises ont d’ailleurs évolué dans ce sens : le DSI ne rapporte plus au Directeur Financier, comme c’était le cas auparavant, mais directement au PDG. C’est aujourd’hui le cas de 43% des DSI dans les grandes entreprises, et de 51% des DSI dans les PME[1].

Parce que le DSI a désormais plus de visibilité, des personnes d’horizons plus divers viennent en assumer le rôle, disposant non seulement de l'expertise technique nécessaire, mais également de compétences commerciales et stratégiques. En 2018, 83% des responsables informatiques pensaient d’ailleurs que leur rôle était devenu plus stratégique que 3 ans auparavant, et 67% d'entre eux siégeaient au comité de direction de leur entreprise, soit une augmentation de +12% par rapport à l'année précédente[2].

Plus la technologie s’ancre au coeur de la stratégie de l’entreprise, plus l’influence du DSI augmente. Cela le place en parfaite position pour devenir l'un des leaders de l'entreprise. Dans le passé, l'évolution du DSI en PDG était critiquée, mais la transformation numérique a fait exploser ce tabou. De nombreuses entreprises innovantes ont d’ores et déjà nommé d'anciens DSI à leur tête, notamment NHS Digital, Tesco et BT Openreach.

Repenser le service informatique au-delà des compétences techniques

Il reste cependant encore beaucoup à faire pour continuer à transformer le service informatique pour qu’il devienne le moteur de l'entreprise. Pour développer un environnement propice, les DSI doivent repenser ce service.

Il leur faudra tout à la fois attirer de nouveaux types de professionnels de l’IT dans leurs équipes et faire monter les collaborateurs actuels en compétence ; définir de nouveaux intitulés de postes et une grille de rémunération cohérente ; et surtout déterminer des objectifs de résultat, afin de booster les équipes et les préparer à leur futur rôle de leader.

Attention, cela ne veut pas dire que l'expertise technique peut être mise de côté de quelque façon que ce soit : pour être soutenue et constante, l’évolution numérique requiert des connaissances techniques certaines.

La communication, enfin, est un autre point d’attention pour le DSI. Les stratégies qu’il développe, et les résultats qu’elles vont générer, devront être partagées avec le Directeur Financier, le PDG et le comité de direction. Cela lui permettra de montrer la valeur de ses équipes et de leur travail, et de prouver qu’il connaît les façons de faire progresser l’entreprise. C’est ainsi que la confiance du comité de direction envers le service informatique pourra se renforcer et que les compétences reconnues du DSI le mettront dans une position idéale pour évoluer au poste de PDG.

Par Phil Richards, Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information, Ivanti

[1] State of the CIO 2018, IDG

[2] 2018 Technology Officers Pulse Survey, Korn Ferry

AUCUN COMMENTAIRE