La contribution des entreprises de taille moyenne à l’économie européenne dépasse 1000 milliards d’euros. Pour soutenir leur croissance, ces acteurs discrets n’hésitent pas à investir dans la technologie, comme le montre une enquête menée par Aruba. Les ETI se distinguent notamment en matière d’espace de travail numérique, étant plus nombreuses à investir dans ce domaine que les grands groupes.

Pour ce rapport intitulé « The Hidden Middle », Aruba (Hewlett Packard Enterprise) a recueilli les réponses de plus de 2 700 collaborateurs travaillant dans des entreprises de taille moyenne. Selon cette étude, 63 % des employés d’ETI ont évalué le « choix des technologies, des applications et de l’assistance informatique » au sein de leur entreprise comme bon ou très bon, contre 53 % des employés de grandes entreprises interrogés. Les PME devancent également les grands groupes sur l’utilisation de technologies audiovisuelles avancées (par exemple, des haut-parleurs à commande vocale). Ce type d’outil est proposé par 27 % de moyennes entreprises, contre 16 % de TPE et 22 % des grands employeurs. Les deux tiers des employés de moyennes entreprises (66 %) pensent également que leur entreprise coure « le risque de se voir devancer par ses concurrents » si elle ne met pas en œuvre de nouvelles technologies.

Des investissements dans le stockage cloud et la cybersécurité

Ces entreprises intermédiaires investissent en particulier sur le cloud. 24 % des employés de PME indiquent que leur entreprise a investi dans des logiciels de stockage dans le cloud au cours des douze derniers mois, contre 17 % des employés de grandes sociétés. Les ETI s’intéressent également à la cybersécurité : 39 % ont signalé avoir réalisé des investissements dans ce domaine l’année dernière, contre 31 % des grandes entreprises.

Ces investissements sur la technologie se traduisent par un meilleur environnement de travail pour les salariés. Les employés de moyennes entreprises sont nettement plus susceptibles (66 %) d’évaluer leur environnement au travail comme bon ou très bon que les employés de plus grandes entreprises (57 %). Ce segment d’entreprise offre également plus de flexibilité à ses employés pour l’utilisation d’appareils personnels au travail (BYOD) : 72 % des employés de moyennes entreprises sont autorisés à le faire, contre seulement 53 % de ceux travaillant pour de plus grands employeurs.

La gestion plus rigoureuse des espaces de travail, une nécessité

S’ils apprécient le fait de disposer d’espaces de travail numériques modernes, les collaborateurs des PME et ETI sont néanmoins conscients que ceux-ci nécessitent une gestion rigoureuse. 77 % d’entre eux sont en effet d’accord ou tout à fait d’accord avec l’affirmation selon laquelle « en l’absence de gestion adéquate, l’instauration de nouvelles technologies pourrait affecter le moral des employés », tandis que 78 % conviennent que « la gestion et le contrôle des appareils connectés utilisés dans mon entreprise pourraient être améliorés ».

Sensibilisation des collaborateurs à la cybersécurité : des efforts à faire

Les collaborateurs de PME admettent enfin des écarts aux politiques de cybersécurité mises en œuvre dans leur société. Près des trois quarts (74 %) d’entre eux ont ainsi pris des risques avec les données de leur entreprise au cours de l’année passée. En outre, moins de la moitié (48 %) d’entre eux estiment que la responsabilité de la sécurité incombe à « chaque employé », contre deux tiers (66 %) de ceux travaillant pour de plus grands employeurs.

Source : étude Aruba, « The Hidden Middle »

AUCUN COMMENTAIRE