80% des grandes entreprises estiment avoir engagé leur transition vers un environnement plus numérique, mais 9% seulement possèdent des solutions de Digital Workplace...

Nous voici en plein paradoxe : la majorité des grandes entreprises se sont engagées dans la transformation digitale, 80% d’entre elles selon l’étude « Digital Workplace : le nouveau challenge des entreprises » menée par Umanis, mais si cette transformation repose pour beaucoup sur la stratégie de placer le client au centre, elles en sont loin lorsqu’il s’agit d’évoquer le client interne.

La transformation est certes technologique, elle est également humaine et liées aux usages, et doit profiter aux forces vives de l’entreprise. Mobilité, télétravail, communication, collaboration, les sujets ne manquent pas lorsqu’il s’agit d’évoquer le poste de travail. Intégré à l’entreprise et supporté par le système d’information, celui-ci doit évoluer et s’intégrer à la démarche de numérisation de l’entreprise, c’est le Digital Workplace.

Beau discours, soutenu par les responsables de l’entreprise, qui à 71% se déclarent convaincus de l’utilité du Digital Workplace, mais dans la réalité, et c’est là qu’est le paradoxe, les entreprises françaises ne sont que 9% à posséder des solutions de Digital Worlplace ! Et si l’on se réfère à l’étude en référence, 18% des entreprises n’auraient aucun projet de ce type (un chiffre à rapprocher des 80% engagés dans la transformation digitale).

Des choix timides

42% des entreprises, cependant, affirment vouloir adopter la Digital Workplace dans les 6 prochains mois. L’enquête a été réalisée lors d’un événement Umanis portant sur le sujet, cela explique peut-être en partie ce chiffre, mais pas seulement. En effet, la transformation numérique du poste de travail repose principalement sur un nombre réduit d’outils, numériques et accessibles en mode SaaS, ce qui simplifie également leur adoption :

  1. 41% - Office 365 (Microsoft)
  2. 23% - GSuite (Google)
  3. 19% - Slack
  4. 17% - Trello

Deux constats :

  • Le premier porte sur la présence de deux courants de transformation du poste de travail, la bureautique est majoritaire, et le travail collaboratif pointe son nez (Slack et Trello) ;
  • Le second est que l’on peut légitimement se demander si ce sont les bons outils qui font l’objet de l’attention des décideurs, car le Digital Workplace repose sur des lignes conductrices fortes, comme la mobilité et la collaboration, et de notre point de vues deux grandes lignes de solutions manquent à l’appel, UCaaS (communications unifiées) et intranet/RSE (Réseaux sociaux d’entreprise).

Notre analyse se retrouve dans le Top 5 des principales attentes des entreprises avec le Digital Workplace :

  1. Gagner en agilité et en productivité ;
  2. Décloisonner les projets et les métiers en facilitant le partage d’informations ;
  3. Replacer le collaborateur au centre de l’organisation du travail ;
  4. Accélérer l’innovation et la conduite du changement ;
  5. Permettre une meilleure collaboration des équipes géographiquement dispersées.

Pourquoi tant de retard ?

Reste à savoir pourquoi si peu d’entreprises se sont déjà engagées dans le Digital Workspace, car même en cumulant les actions engagées aux actions projetées, on dépasse à peine la barre des 50% d’entreprises concernées ?

Tout d’abord, les projets concrets sont finalement assez récents. De même, des avancées ont été réalisées, en particulier le passage d’Office à Office 365, mais la démarche se situe plutôt sur une évolution du poste de travail que sur une réelle transformation. Et puis, le shadow IT domine sur les outils de collaboration et de partage…

Sans oublier que, qu’il soit dans un bureau ou en mobilité connectée, le poste de travail doit se réinventer pour gagner en efficacité. C’est pourquoi les décideurs considèrent le Digital Workspace comme un projet d’envergure, associé à la transformation digitale de l’entreprise, avec ses chantiers !

Top 5 des principaux chantiers à mettre en œuvre :

  1. Désiloter l’organisation et développer de nouvelles méthodes de travail collaboratif ;
  2. Identifier les usages et construire de nouveaux parcours employés ;
  3. Sensibiliser et accélérer la prise de conscience au sein de l’entreprise ;
  4. Former les collaborateurs, accompagner l’évolution des savoir-faire et savoir-être ;
  5. Faire le bon choix des outils.
infographie digital workplace

AUCUN COMMENTAIRE