Le système d’information joue un rôle clef pour recruter et fidéliser de nouveaux talents. Dans le même temps, les compétences numériques deviennent incontournables pour accompagner la transformation des entreprises. Pour ces raisons, DSI et la DRH doivent travailler main dans la main. Une étude menée par IDC pour l’éditeur Cornerstone OnDemand s’est penchée sur les actions à mettre en œuvre pour concrétiser cette collaboration.

Pour 89 % des DSI, le partage des connaissances au sein de l’organisation est essentiel, à tel point que les collaborateurs le considèrent comme une caractéristique intrinsèque de leur environnement de travail. Ce constat souligne l’importance de faire converger la DSI et la fonction RH, afin de fournir des solutions IT alignées sur les attentes des salariés.

Selon cette enquête, les DSI reconnaissent que la résistance culturelle est le principal frein à la transformation digitale. Néanmoins, ils sous-estiment l’impact d’un système d’information vétuste sur le manque d’innovation en interne et sur le bien-être des collaborateurs.

Comment faire du SI un vrai levier de valeur ?

Pour ne pas faire de l’IT un frein à la transformation, les DSI doivent veiller à communiquer régulièrement avec la DRH. Cette collaboration facilite l’identification des besoins en informatique des employés. La DSI peut ainsi les prendre en compte plus rapidement, aussi bien en termes de solutions que de niveaux de service.

Les DSI doivent également investir dans des outils qui permettent une collaboration plus flexible et à distance, afin de contribuer au bien-être des collaborateurs et de renforcer la culture de la confiance.

Enfin, les équipes IT doivent désormais accorder autant d’attention à l’expérience utilisateur qu’aux infrastructures technologiques sous-jacentes, afin de bâtir des solutions attractives pour les nouveaux talents (en particulier les jeunes diplômés).

Comment attirer et développer les compétences numériques ?

De leur côté, les DRH doivent être à l’écoute des besoins de la DSI, qui sont confrontés à des exigences très variables en termes de compétences. Il ne faut pas sous-estimer le risque de pénurie sur certaines compétences clefs : DSI et DRH doivent constamment réévaluer les besoins, afin de mettre en œuvre les actions de formation et de recrutement adéquates.

La fonction RH peut également s’inspirer des méthodes de travail mises en place au sein de la DSI, comme Agile et DevOps. La DSI peut être un véritable allié pour aider les RH à diffuser ces nouvelles approches dans l’organisation.

Enfin, pour aider les DSI à attirer certaines ressources clefs, les DRH doivent être à l’écoute des attentes de ces collaborateurs, qui sont notamment sensibles aux opportunités de développement personnel, aux systèmes de récompenses et au cadre de travail proposé.

Source : étude Cornerstone OnDemand - IDC

AUCUN COMMENTAIRE