Repenser l’architecture des données, adopter de nouvelles capacités cognitives, et prendre les bonnes mesures dont l’usage de l’IA (Intelligence Artificielle), telles sont les grandes lignes des conseils donnés par les experts de Deloitte pour une approche fondée sur la souveraineté des données de l’entreprise.

Pour compléter notre article sur la souveraineté des données, qui a largement retenu votre attention (lire : « Le DSI face à la souveraineté des données »), voici la méthode préconisée par les experts de Deloitte pour aller dans le sens d’une approche fondée sur la souveraineté des données de l’entreprise.

Repenser l’architecture des données

Deloitte invite les DSI à déployer une architecture de données moderne sous la forme d’une plateforme pour la souveraineté, qui englobe non seulement le stockage des données, mais également l'approvisionnement et la fourniture de données faisant autorité, la gestion des métadonnées, la gestion des données de base, la sécurité des données, et les capacités d'archivage.

  • Parmi les solutions technologiques, ses experts conseillent en particulier un moteur de règles sophistiqué déployé directement sur les serveurs cloud, qui peut appliquer une multitude de règles aux données de manière dynamique pour déterminer quelles parties prenantes dans des juridictions spécifiques ont accès à quelles données.
  • Ils invitent également à séparer les données en instances de cloud logique par juridiction et à déployer des contrôles pour limiter l'accès des utilisateurs cloud à ces ‘data stores’.
  • Et au niveau de l'entreprise, ils proposent de ne plus gérer et partager les données mais de gérer et partager les informations. Ces dernières peuvent être transférées librement dans une organisation mondiale, même lorsque les données ne le peuvent pas.

De nouvelles capacités cognitives

Les nouvelles capacités cognitives suivantes peuvent aider les organisations à mieux gérer les données tout au long de leur cycle de vie, de la consommation à l'analyse:

  • Les concentrateurs d’ingestion et de traitement du signal

Ils peuvent donner un sens aux données structurées et non structurées provenant de sources publiques, sociales, privées et de périphériques.

  • Les responsables de la gestion des données cognitives

Ils peuvent aider les utilisateurs à comprendre les nouvelles exigences de conformité et à renforcer les gestionnaires de données humaines.

  • Les moteurs d'intégrité et de conformité des données

Ils fonctionnent pour améliorer la qualité des données et combler les lacunes dans les données afin d'assurer la qualité et l'intégrité des données.

  • Les structures de données dynamiques

Elles comprennent l'interconnectivité des données et peuvent gérer les métadonnées et les liens au fur et à mesure que les données transitent par différents systèmes.

  • Les couches intelligentes d'entreprise

Elles utilisent l’IA (Intelligence Artificielle) et en particulier l'apprentissage automatique (Machine Learning) pour éclairer les données approfondies et accroître la confiance dans les analyses en temps réel.

Des mesures pour aller dans la bonne direction

La distance entre la réalité actuelle de la gestion des données et l’état final attendu peut sembler décourageante, mais selon Deloitte les responsables informatiques peuvent prendre certaines mesures pour aller dans la bonne direction.

  • Evaluer la dette des données

Les responsables informatiques 'intelligents' peuvent faire face à l'étendue de l'étalement de leurs données existantes afin de comprendre l'ampleur des problèmes à résoudre.

  • Commencer par le début

De nombreux problèmes de données d'une entreprise peuvent être détectés en amont de la chaîne logistique, où les responsables informatiques peuvent concentrer leurs efforts sur la liaison, la fusion, le routage et le nettoyage des données.

  • Utiliser beaucoup de métadonnées

L'ajout de métadonnées aux données brutes au moment de l'ingestion est l'un des meilleurs moyens d'améliorer le contexte des données.

  • Employer un gestionnaire de données cognitives

En tirant parti des technologies avancées de l’IA pour aider les responsables de la gestion des données humaines, les professionnels des données peuvent se concentrer sur la souveraineté des données.

Source : Deloitte Consulting ; Bill Briggs, directeur ; Juan Tello, principal ; et Ashish Verma, drecteur

Image d’entête 953443738 @ iStock elenabs

AUCUN COMMENTAIRE