Dans un livre blanc intitulé « Culture Change », le cabinet de conseil OCTO Technology propose une série de conseils pour aider les organisations à réussir leur transformation agile en profondeur.

Malgré le succès des méthodes agiles, peu d’organisations parviennent à les déployer sur grande échelle, passant à côté du premier bénéfice de l’agilité : la capacité d’adaptation. Comme le souligne OCTO Technology, « Ce n’est pas en déployant un framework de façon uniforme et “conforme” que l’on peut apprendre à s’adapter plus rapidement. »

Pour aider les organisations à devenir réellement agiles à tous les niveaux, les consultants d’OCTO Technology ont élaboré une série de recommandations qui font appel à l’intelligence collective. Celles-ci sont regroupées en 5 grandes étapes itératives, avec une check-list pour chacune d’entre elle.

1Commencer la transformation

L’enjeu de cette étape est de clarifier la transformation, notamment en l’incarnant à travers un engagement fort des dirigeants.

  • Le leader de la transformation a été identifié et son intention partagée.
  • Le collectif est aligné sur ce qu’il est important de garder et de changer.
  • La vision cible de la transformation se traduit par une nouvelle proposition de valeur.
  • L’organisation cible est contextualisée et met l’accent sur les équipes et la collaboration, pour obtenir des produits et services différents qui satisfont pleinement leurs utilisateurs.
  • La trajectoire de transformation implique des feedbacks répétés entre l’ensemble des acteurs de l’organisation.
  • Le vocabulaire agile est choisi et clarifié pour tous.

2Expérimenter l’agilité

À ce stade, il s’agit de mettre en place des boucles d’apprentissage, afin de comprendre ce qu’implique le changement.

  • L’organisation choisit l’expérimentation continue, l’apprentissage et l’adaptation permanente comme principes clefs pour concevoir ses produits et élaborer son nouveau modèle opérationnel et organisationnel.
  • Délivrer plus de valeur à plus haute fréquence avec le bon niveau de qualité met l’organisation sous tension.
  • Celle-ci adopte une approche soutenable et progressive, en multipliant les initiatives et les apprentissages du terrain.
  • L’apprentissage en continue et la vision cible se nourrissent mutuellement, en cohérence avec la stratégie d’entreprise.
  • Le rôle des managers évolue, afin de donner aux équipes du sens, un cadre et du pouvoir.

3Passer à l’échelle

Dès que les contraintes et enjeux sont bien identifiés, il est temps de diffuser les pratiques agiles plus largement :

  • Le cadre agile résultant des expérimentations est généralisé.
  • L’organisation définit des écosystèmes alignés sur sa stratégie.
  • Chacun connaît les enjeux de l’organisation et dispose d'objectifs cohérents.
  • Descendues au plus bas niveau pertinent, les prises de décisions sont accélérées.
  • Le processus budgétaire s’aligne avec les stratégies de transformation et les besoins de manœuvrabilité de l'entreprise.
  • De nouveaux rôles émergent pour assurer le nouveau cadre des écosystèmes et la gouvernance agile se libère des indicateurs d’hier.
  • Le changement est centré sur l’adoption de nouveaux principes, plus que sur l’application de pratiques dénuées de sens dans le contexte.
  • L’agilité organisationnelle se développe par contamination des fonctions transverses et notamment RH.
  • Les processus RH évoluent de manière itérative et incrémentale, en co-construction avec les écosystèmes et les instances représentatives du personnel.

4Pérenniser la transformation

Pour ne pas faire retomber l’élan initial, il faut profiter de celui-ci pour mettre en place des actions auparavant inenvisageables.

  • Le top management a ritualisé le temps dédié à l’évolution du cadre.
  • Le budget est dynamique et favorise les décisions au fil de l’eau.
  • Les membres de l’organisation revendiquent la différence entre le fonctionnement actuel et précédent.
  • Vous pouvez observer des initiatives spontanées (produit, organisation, technique, culture…)
  • Le recrutement et le processus d’intégration mettent l’accent sur les profils qui ont la capacité à s’épanouir dans le cadre et à l’améliorer.

5Appréhender le futur

Une fois que l’organisation a appris à s’adapter, elle ne doit pas s’arrêter là, car les organisations, méthodes et pratiques, évoluent continuellement.

  • Ce qui ne change plus : la recherche de simplicité et d’efficience pour concevoir et réaliser des produits et services toujours mieux adaptés à leurs utilisateurs dans un monde toujours plus complexe.

Source : OCTO Technology, « Culture Change »

AUCUN COMMENTAIRE