Quand il s’agit de reconnaître le rôle l’IT dans leur entreprise, 84% des chefs d’entreprises français montrent leur inquiétude quant à l’adoption des nouvelles technologies. Mais lorsqu’il s’agit de mettre des ressources en face des projets, 45% avouent ne pas avoir augmenté leur budget informatique…

Les chefs d’entreprises éprouvent-ils des difficultés à établir la corrélation entre l’informatique et la transformation digitale de leur entreprise ? L’étude réalisée par Insight soulève le doute. Car si 84% d’entre eux admettent être préoccupés par la capacité de leur entreprise à adopter de nouvelles technologies, elle soulève également la question de leur capacité à s’adapter à cette transformation.

  • Le plus inquiétant est que, parmi les répondants, près de la moitié (45%) n’ont pas augmenté leur budget IT depuis 2017 !

Et l’étude de poser la question : “Les chefs d’entreprises considèrent-ils les investissements IT comme une priorité de l’entreprise ou comme un frein à leur développement ?”.

Quelles technologies pour la transformation ?

De nombreuses technologies sont associées à la transformation digitale, avec l’objectif d’apporter plus de valeur et de flexibilité. Mais la priorité va au cloud, considéré comme essentiel à la croissance de l’entreprise. Et cela même si les regards se tournent vers l’innovation de l’IA et du machine learning.

  • 62% des entreprises affirment avoir conscience que le cloud leur permet d’effectuer plus rapidement leur transformation et pour un coût inférieur à celui de l’installation sur-site.
  • Quels sont les services cloud les plus utilisés ?
  • 69% - SaaS (Software-as-a-Service) ;
  • 62% - SECaaS (Security-as-a-Service) ;
  • 59% - Iaas (Infrastructure-as-a-Service).
  • Quels sont les bénéfices attendus du cloud ?
  • 74% - La flexibilité et la collaboration des environnements IT ;
  • 63% - Un meilleur accès en mobilité ;
  • 50% - La sécurité des données.

Augmenter les budgets informatiques

La transformation digitale et les projets qui lui sont liés - modernisation des infrastructures existantes, cloud, cybersécurité, IA, IoT (Internet des Objets), blockchain, pour ne citer que les plus médiatisés - se traduisent inévitablement par des investissements, et donc automatiquement devrait suivre une augmentation des budgets informatiques.

Pourtant, les mentalités ne suivent pas la prise de conscience, et l’informatique dans l’esprit de beaucoup (trop!) d’entreprises demeure un centre de coût, et non un centre d’innovation vers lequel elle devrait pourtant évoluer. A lire l’étude, on se dit que l’époque de l’objectif prioritaire de la réduction des coûts n’est pas encore terminée dans l’esprit d’une partie des chefs d’entreprises. L’économie à court terme reste privilégiée à l’augmentation de la valeur…

Pour autant, les chefs d’entreprise interrogés ont indiqué que les budgets informatiques devraient augmenter dans :

  • 64% - La sécurité ;
  • 56% - Le cloud ;
  • 48% - La gestion de la relation client ;
  • 24% - Le mobile.

Nous nous permettrons une remarque : si l’on peut se féliciter de constater que la sécurité, enfin, se place en tête des préoccupations des entreprises, il est un domaine qui ne figure jamais dans les projets d’investissement confirmés par les entreprises et leurs dirigeants, l’outillage de la DSI. Support de la transformation digitale, l’équipement de cette dernière devrait être une priorité car c’est la garantie qu’elle disposera des outils de pilotage et d’analyse qui lui permettront de mener à bien sa mission et de mesurer sa performance.

Notons que les DSI français sont mieux lotis que leurs homologues britanniques. Si en France ce sont 58% des départements IT qui ont affiché une augmentation de budget en 2018 - ce qui est quand même le reflet d’une reconnaissance de leur rôle dans la transformation des entreprises -, ils ne sont que 41% en Grande-Bretagne !

Source : “Index Intelligent Technology 2018” par Insight

Image d’entête 635806824 @ iStock Photo IconicBestiary

AUCUN COMMENTAIRE