La complexité de la gestion des infrastructures applicatives distribuées fait émerger une nouvelle génération de disrupteurs, qui « a un rôle important à jouer dans la gestion des réseaux de microservices et des applications », selon GlobalData

« Le marché des plateformes applicatives et des services natifs dans le Cloud subit actuellement une transformation importante et perturbatrice », annonce GlobalData dans une nouvelle étude. En cause, « le passage d’un modèle d’application monolithique à une architecture de microservices dans le cadre de projets de transformation et de modernisation des applications », explique le cabinet d’étude. Ce qui pose de nombreux défis.

En effet, les complexités liées à la mise en œuvre d’infrastructures logicielles distribuées modernes ont menacé de faire dérailler les initiatives essentielles de DevOps, d’où le besoin de technologies de gestion de réseaux et d’applications de microservices.

En conséquence, un certain nombre d’entreprises apparaissent pour résoudre les problèmes de connectivité des microservices grâce à de nouvelles solutions de gestion de réseaux et d’applications de microservices. D’ailleurs les récentes acquisitions sur le marché valident cette tendance technologique croissante : le rachat d’Heptio, le spécialiste de Kubernetes, par VMware et celle de NGINX par F5 en mars.

Les fournisseurs traditionnels se mettent à la page

Aiguillonnés par des startups innovantes, les fournisseurs de plateformes applicatives traditionnelles, comme Amazon, Google et Microsoft, et de plus en plus les fournisseurs d’infrastructures, comme F5 et VMware, améliorent leurs plateformes applicatives et d’infrastructures respectives « pour inclure des chaînes d’outils et des microservices, qui fournissent une orientation et des modèles de développement pour aider les développeurs à se familiariser avec cette nouvelle approche ».

« Ultimement [les pure players] aideront à faire le pont entre la technologie d’infrastructure d’application traditionnelle et les architectures d’applications modernes, explique Charlotte Dunlap, analyste technologique principale chez GlobalData. Ceci grâce à des offres qui couvriront la sécurité de l’infrastructure, la gestion des applications et la sécurité des applications jusqu’au contrôleur de livraison des applications, la gestion des API, les microservices et le serveur applicatif ».

La tendance à intégrer des couches d’infrastructure dans les applications et la capacité de gérer plus facilement ces nouvelles architectures supporteront les scénarios d’applications hybrides des clients qui englobent la virtualisation, les applications monolithiques et les applications basées sur les microservices.

Source : Globaldata

AUCUN COMMENTAIRE