Dopé par les déploiements de la 5 G dans différents pays, le Edge Computing va devenir incontournable selon Forrester qui livre ses prévisions 2020 sur ce sujet. Alors que l'IoT va fortement piloter les cas d'utilisation, l'Edge Computing ira au-delà pour prendre en charge le calcul à la demande afin de permettre des engagements applicatifs en temps réel.

La définition de l'infrastructure informatique est en train de changer. En profondeur ! Pendant longtemps, et encore aujourd’hui, les datacenters ont été considérés comme les piliers des technologies de l'information.

Mais avec les innovations technologiques et l’évolution des réseaux mobiles, le Edge Computing (traitement des données à la périphérie du réseau) apparaît comme la solution adaptée aux besoins des professionnels. D’ailleurs, la définition qu’en donne IDC correspond à cette réalité : un réseau maillé de micro datacenters qui traitent ou stockent les données critiques localement.

Le Edge computing va donc exploser dans les prochaines années. C’est la conclusion à laquelle on arrive après avoir lu le rapport de Forrester sur l’évolution de cette architecture informatique distribuée ouverte.

Selon l’enquête « Analytics Business Technographics Mobility, 2019 » de Forrester, 16 % des décideurs mondiaux en matière de mobilité envisagent de mettre en œuvre le Edge computing au cours des 12 prochains mois et 10 % l'ont déjà mis en œuvre.

« L'Edge Computing rapproche l'informatique du client, de sorte que tous les cas d'utilisation qui permettent de comprendre et d'influencer le comportement du consommateur seront les premières motivations d'adoption », indique le cabinet.

Le contexte évolue en profondeur. Même si les entreprises s’appuient sur une architecture de plus en plus hybride, le traitement réel des transactions se fait encore et toujours à partir d’un noyau centralisé : un datacenter.

Les nouvelles technologies telles que l'Internet des objets, les architectures modernes de cloud computing et la 5 G permettent de concevoir des infrastructures distribuées incluant toutes les capacités de calcul nécessaires pour faire du vrai travail à la périphérie.

Ces nouvelles conceptions ne se contentent pas de distribuer la fonction réseau ; elles incluent également le traitement et le stockage nécessaires à l'exécution du travail et au traitement complet des transactions.

Il ne remplacera pas le cloud mais il va étendre l'écosystème. L’étude de Forrester peut être résumée en quatre tendances fortes :

1-Des solutions personnalisées

Le Edge computing se caractérise par une variété de cas d'usage. Différentes exigences particulières (l'espace du lieu et sa température, les vibrations, la connectivité, la résilience…) obligeront les fournisseurs de matériel à développer des solutions adaptées aux besoins (ou contraintes) des organisations.

2-Plus de données traitées grâce à la 5G

« La couverture du réseau 5G augmentera finalement de manière significative sur les marchés développés pour connecter les produits et des données dans les principaux cas d'utilisation industrielle », indique Forrester.

Et de citer pêle-mêle : l'activation des robots autonomes, la création de cartes spatiales en 3D pour améliorer la productivité des travailleurs et l'utilisation de caméras pour traiter rapidement des données environnementales critiques ou améliorer la qualité.

Mais cela impliquera que la couverture 5G soit optimisée et que les entreprises disposent d’un réseau adapté. Les nouveaux déploiements 5G exigeront des entreprises qu'elles réévaluent et alignent leur stratégie Edge ;

3-Les opérateurs télécom au cœur du Edge computing

« Plusieurs grands opérateurs de télécommunications chercheront à étendre leur présence à l'échelle mondiale en faisant l'acquisition de CDN et de fournisseurs de colocation », affirme Forrester.

Alors que les opérateurs auront un rôle important à jouer dans l'informatique de pointe, en particulier en tant que fournisseur de services 5G, les cas d'utilisation de l'informatique vont continuer à s'enchevêtrer. D’où des acquisitions, fusions...

4-Une forte croissance

Le marché du Edge computing connaîtra une croissance d'au moins 50 %. Amazon Web Services (AWS) et Microsoft mais aussi des opérateurs de  télécommunications telles (AT&T, Telstra et vodafone Group), des fournisseurs de logiciels de plate-forme (RedHat, vMware) des CDN… tous ces acteurs innovent pour fournir des services d'infrastructure de base sous forme de services (IaaS) et des services avancés de programmation dans le cloud sur une infrastructure informatique de pointe distribuée.

Les entreprises qui adopteront cette approche se transformeront plus rapidement que les autres. Mais, il s'agit  aussi d'un changement important dans les topologies, les structures, l'économie et les stratégies auxquelles les deux dernières générations de professionnels en IT sont habituées…

Source : Forrester

AUCUN COMMENTAIRE