Une enquête menée par le groupe Randstad révèle que les managers ont une perception plutôt favorable de la transformation numérique, même si environ un tiers estime qu’à terme, celle-ci menace leur poste.

A l’heure actuelle, smartphones, visioconférence, environnements collaboratifs et communication unifiée font déjà partie du quotidien de bien des cadres, tandis que l’automatisation et l’intelligence artificielle entrent petit à petit dans les entreprises. Pour savoir comment les managers perçoivent l’impact de ces outils sur leur métier, Randstad France les a interrogés entre fin 2018 et début 2019.

Dans le sondage, les managers valorisent clairement les avantages procurés par les outils numériques. Ainsi, sur les 1178 managers ayant répondu à cette enquête, près des deux tiers (56%) estiment qu’ils facilitent le travail à distance, 44% y voyant même une opportunité pour réduire leurs déplacements professionnels.

Près de la moitié (47%) pensent également que les technologies digitales vont leur permettre de se libérer des tâches à faible valeur ajoutée. Des technologies comme l’intelligence artificielle et la RPA (Robotic Process Automation) sont d’ores et déjà une source d’efficacité et de productivité appréciée dans les entreprises qui les ont mis en place.

Difficile de déconnecter pour les managers

Néanmoins, les sondés sont également conscients des travers de la technologie. Ainsi, 45% observent que smartphones et autres applications mobiles ont tendance à effacer la frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle. En pratique, le droit à la déconnexion promu par la loi El Khomri de janvier 2017 semble donc difficilement applicable aux yeux de celles et ceux qui occupent des fonctions d’encadrement.

Un tiers des cadres redoutent de voir leur poste disparaître

Enfin, l’étude montre aussi que 31% des sondés craignent de voir leur poste disparaître en raison de la transformation numérique. Pour 13% d’entre eux, c’est même le premier impact de la transformation digitale. Cependant, 42% des managers estiment quant à eux que la digitalisation va faire évoluer leur métier, se montrant plutôt confiants sur leur capacité à s’adapter. Des résultats à mettre en perspective avec ceux de l’étude du forum économique mondial, qui estime que la transformation numérique pourrait créer 133 millions d’emplois et en faire disparaître 75 millions.

randstad-managers-et-numerique

Source : Randstad

AUCUN COMMENTAIRE