La 38ème édition de l’étude des salaires de Maesina vient confirmer les prévisions à la hausse en matière d’emploi et de rémunération pour 2018, en particulier la hausse record du recrutement de cadres dans les entreprises françaises et sur le secteur du digital.

Dans une économie toujours plus digitale, la complexification des métiers, des profils et des compétences ne cesse de s’intensifier. L’impact croissant de la technologie sur le business implique des enjeux forts en matière de recrutement, pour permettre aux entreprises de relever les défis autour de l’innovation et de conserver leur avantage concurrentiel.

Maesina-2018-IT-1

Les métiers de la data

Au-delà de l’investissement technologique, les entreprises expriment surtout en 2018 le besoin de se doter de nouvelles expertises, mais également de leaders capables de fixer les bonnes priorités et s’inscrire dans la durée. Qui dit transformation digitale, dit gestion et optimisation des données. Naturellement, les profils travaillant autour de la ‘data’ (Web Analyst, Data Scientist...) poursuivent leur progression en 2018 (de 15 % par rapport à 2017).

Maesina-2018-IT-9

Souvent issu d’une formation liée aux statistiques ou à l’ingénierie, leur rôle consiste à démocratiser les données au service des autres métiers de l’entreprise. Le Data Analyst permet à ces derniers de basculer dans une logique de performance, avec un suivi plus efficace de leurs actions et résultats.

Maesina-2018-IT-3

Les métiers du SEO et du social media

Autrefois organisées en silos, les entreprises sont désormais dans une logique de transversalité, d’agilité et de collaboration. Au-delà des enjeux marketing et commerciaux, 2018 confirme la très nette percée (11%) des fonctions orientées ‘customer experience’.

Maesina-2018-IT-4

Autre métier historique dans le paysage des fonctions digitales, nous assistons depuis le début de l’année 2017 à une très forte progression du rôle du SEO Manager (19 % de croissance prévue en 2018), poste visant notamment à réduire les investissements publicitaires ‘on-line’ (référencement payant), au profit du référencement naturel, synonyme de création de contenu et entraînant dans son sillage une forte valorisation des profils orientés ‘Social Media’ et ‘Brand Content’ (12 % par rapport à 2017).

Maesina-2018-IT-6

La recherche de la flexibilité

Du côté des 'pure players' et des startups, un profil émerge depuis quelques années et devrait se généraliser au sein des grands groupes français en 2018, celui du Growth Hacker (17 % en 2018), profil dédié à optimiser la conversion et capable d’accompagner de très fortes croissances.

Maesina-2018-IT-3

De manière plus générale, au-delà de l’expertise purement digitale, l’entreprise recherche avant tout des profils flexibles, capables d’intégrer l’interdisciplinarité à leurs modes de fonctionnement et d’adopter une approche ‘test & learn’ pour chaque projet : expérimenter, optimiser, mesurer et réadapter.

Maesina-2018-IT-5

Où sont les talents ?

Malgré des chiffres en très forte progression et une confiance économique retrouvée, les entreprises traditionnelles peinent à attirer les talents du digital, certaines compétences- clés étant toujours trop rares sur le marché. Ainsi, nous assistons à l’émergence d’une guerre des talents sur certaines familles de métiers (Data, UX, IA...), ce qui explique en partie ces très fortes augmentations de salaires, situation qui devrait s’intensifier dans les années à venir.

Maesina-2018-IT-8

Bien que le millésime 2018 s’annonce encore comme un excellent cru pour le recrutement des cadres digitaux, les entreprises vont mécaniquement devoir ajuster les salaires et travailler sur leur attractivité (reconnaissance du travail accompli, équilibre entre vie privée et vie professionnelle, progression de carrière... qui sont autant d’éléments déterminants dans le bien-être de la Génération Y).

Maesina-2018-IT-7

Source : « Etude salaires 2018 » de Maesina International Search (Aon Hewitt)

Image d’entête 544138554 @ iStock vladwel

AUCUN COMMENTAIRE