Zscaler a publié un rapport, State of Digital Transformation—EMEA 2019, pour distinguer comment les organisations au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et au Benelux gèrent leurs projets de transformation numérique.

L'objectif de cette recherche sur l'état de la transformation numérique dans six pays européens était de comprendre où en sont les entreprises dans leurs efforts de transformation numérique, les défis qu'elles ont rencontrés et leurs principales préoccupations concernant ce processus.

Bien que les raisons de la poursuite de la transformation numérique puissent varier, cette enquête montre clairement qu'il s'agit d'une priorité pour les organisations à travers les pays étudiés.

En résumé estime le rapport, « Les entreprises se sont aperçues qu'il ne suffit pas de déplacer les applications dans le cloud. Elles doivent tenir compte des effets de cette évolution sur leurs infrastructures réseau et sur la sécurité ».

Qui est en charge de la transformation numérique dans votre entreprise ?

1

Les projets de transformation numérique sont encore globalement une décision informatique, avec des DSI (54 %) et des CIO (47 %) conduisant ou s'appropriant le processus.  Moins d'un cinquième des entreprises (18 %) affirment que leur PDG est en charge de la transformation numérique.

Un poste relativement nouveau, celui de CDO, joue un rôle clé dans la transformation. Ce rôle fait montre de la plus grande influence sur la transformation numérique dans les pays qui sont les plus avancés, comme le Benelux (61%) et le Royaume-Uni (48%). Il est intéressant de noter que les équipes de sécurité sont les moins sollicitées, ceci malgré le fait que la sécurité soit la plus grande préoccupation.

Quels sont les principaux moteurs de la transformation numérique au sein de votre organisation ?

2

En fonction de leurs métiers et des secteurs dans lesquels elles opèrent, les organisations mettent en avant des motivations légèrement différentes, mais il y a consensus quant aux grandes lignes.

Les dissemblances sont plutôt à chercher du côté des pays que de l’activité. Le Royaume-Uni et le Benelux considèrent les aspects financiers, tels que la réduction des coûts (41 % au Royaume-Uni) ou l'amélioration de la marge bénéficiaire (42 % au Benelux) comme des facteurs importants. Le rapport note que « la pression pour embaucher du personnel informatique qualifié domine les initiatives de transformation dans la région Benelux (44%) ». La moitié des entreprises en France (50%) suivies par L'Allemagne (44 %) classe les gains de productivité au premier rang.

Quel a été le plus gros obstacle à la transformation numérique ?

3

Sans surprise, la sécurité est en tête de liste des principaux obstacles à la migration vers le Cloud avec près du quart des décideurs (23 %) qui s’en inquiètent. Le Royaume-Uni étant le plus préoccupé (28 %), suivi de l'Allemagne (26%). La complexité vient ensuite citée par 13 % des répondants, suivie de près par le manque d’expertise (12 %).

La culture d'entreprise est la troisième plus grand obstacle en Allemagne (13%). Le coût est cité par la France (18 %), alors que le Benelux s'inquiète des pertes d'emploi (18 %).

Source : Zscaler

AUCUN COMMENTAIRE