L’expérience utilisateur (User Experience – UX) doit être optimisée pour déclencher des ventes notamment. 2018 a été marquée par de nombreux progrès dans le domaine des UX. Cette année, les organisations doivent se focaliser sur l’amélioration de ces solutions.

Satisfaire l’utilisateur par un meilleur confort a toujours été une constance. Différentes innovations, qui nous paraissent aujourd’hui comme banales, ont eu un impact fort. Même à notre domicile ! L’apparition de la télécommande nous a simplifié la vie pour zapper plus facilement ‘une chaine à une autre et aujourd’hui pour regarder un programme en replay.

On peut en dire la même chose avec le smartphone ou la reconnaissance vocale. En matière de UX, l’innovation doit rester un objectif prioritaire pour offrir un service ou améliorer un usage. Cinq tendances de « design UX » semblent se détacher :

Les Interfaces vocales utilisateur

Siri, Alexa et Google ont contribué à démocratiser l’usage des assistants virtuels. Les logiciels de reconnaissance vocale et de commande vocale deviennent non seulement beaucoup plus précis, mais ils pourraient aussi avoir un impact sur l'interface utilisateur.

Au lieu d'utiliser nos doigts pour taper, notre voix pourrait être le principal moyen d'interagir avec les applications à venir. Cette option est plus pratique, donne des résultats plus rapides et offre une expérience utilisateur plus intuitive que de cliquer sur une icône par exemple.

Les interfaces utilisateur personnelles

Des entreprises comme Netflix ont déjà commencé à mettre en œuvre et à constater le succès d'une interface personnalisée en fonction de l'expérience de chaque utilisateur.

Netflix confirme que si vous répondez aux besoins de l'utilisateur en fonction de ses interactions, de ses achats et de ses préférences antérieures, c'est la recette du succès. Pourquoi prendre le risque d'essayer de développer une interface utilisateur qui plaise à tout le monde (une gageure…) quand on peut créer une interface qui apprend de l'utilisateur et s'adapte pour personnaliser l'expérience pour chaque utilisateur ?

La réalité augmentée

Populaire dans les jeux comme Pokémon Go, la RA n'existe que depuis quelques années, mais Walmart, Ikea et la chaine musicale MTV ont déjà intégré cette technologie à leurs applications.

Celle d’Ikea permet de sélectionner les meubles que vous souhaitez acheter puis de pointer votre smartphone vers l'espace prévu à cet effet dans votre maison pour découvrir le résultat.

Des applications conçues pour toutes les plates-formes

Ordinateurs portables, poste de travail fixe, smartphone, tablettes… à chaque fois, les applications ont été développées pour une seule plate-forme. Des entreprises commencent à réfléchir à des applications multiplateformes et « neutres » vis-à-vis des périphériques afin d'atteindre un public plus large. L'agnosticisme devrait être l'une des tendances fortes des prochaines années.

L’authentification biométrique

Les menaces numériques ont augmenté et les entreprises, ainsi que leurs clients, doivent renforcer leur sécurité. L'authentification biométrique peut être l’une des réponses à cette problématique.

Cette solution simplifiera le quotidien des utilisateurs qui n’auront plus besoin de retenir leurs différents mots de passe. Les entreprises devraient intégrer la biométrie dans leur expérience client afin de les rassurer, mais également pour être en conformité avec la Directive sur les Services de Paiement.

Rappelons que  la DSP2 vise à harmoniser davantage la réglementation sur les paiements et introduit de nouvelles exigences en matière de sécurité pour l'initiation, le traitement des paiements électroniques, ainsi que la protection des données financières des consommateurs.

L’authentification forte du client (SCA), soit au moins deux facteurs d’identification (code, mot de passe, appareil à disposition, donnée biométrique…), sera obligatoire pour les paiements en ligne supérieurs à 30 euros.

AUCUN COMMENTAIRE