Composante essentielle des réseaux 5G, le Mobile Edge Computing facilite l'optimisation des ressources réseau de cinquième génération. Voici cinq exemples d’expérimentation qui permettent d’identifier de nouvelles opportunités et de prévoire des stratégies de croissance.

Le passage de la technologie LTE à la technologie 5G sera la transformation la plus profonde de l'industrie des communications sans-fil depuis la transition de l'analogique au numérique. Il y a de nombreuses raisons à cela, principalement parce que les nouvelles utilisations de la technologie sans fil créent une demande pour de nouvelles approches en matière de connectivité, de largeur de bande et d'architecture de réseau.

Voici ce que déclarait Stéphane Richard, Président-Directeur Général du groupe Orange lors de l’Orange Business Summit : « La 5G ne sera pas simplement une nouvelle étape dans les usages mobiles. C’est un saut technologique qui annonce une véritable transformation des business models pour toutes les entreprises, dans tous les secteurs d’activités. Pour profiter de ses opportunités, les entreprises doivent anticiper sans attendre leurs cas d’application ».

MEC : un concept de computation distribuée

L'évolution vers la 5G apportera plusieurs nouvelles façons de concevoir les réseaux afin que la promesse de réseaux toujours actifs, à haut débit, à faible latence et denses, puisse devenir réalité. Le concept de Mobile Edge Computing est l'une de ces évolutions.

MEC est un concept qui déplace la puissance de traitement du centre du réseau vers la périphérie, plus près de l'endroit où les données sont consommées (par tout appareil connecté). En rapprochant les petits serveurs décentralisés dotés d'une puissance de calcul au plus près du lieu d’utilisation, la congestion et la pression sur le réseau diminuent, augmentant ainsi sa fluidité.

Délivrer des services en temps réel dans un réseau dense

MEC est un concept d'architecture qui permettra aux réseaux 5G de délivrer des performances qui rendent possibles certains services en temps réel, le haut débit mobile amélioré, la réalité virtuelle, les véhicules autonomes, et bien d'autres applications. Voici cinq exemples d’expérimentations menées par Orange Business et ses partenaires, afin d’évaluer et d’anticiper les usages dans des secteurs clés de l’économie tels que l’industrie du futur, l’énergie ou encore les transports.

1Construire l’usine électronique du futur

Equipementier technologique, Lacroix Group, et Orange décident d’explorer dès les usages de la 5G qui pourront être déployés au sein de « Symbiose », le projet d’usine novatrice de Lacroix Group. Ainsi, l’équipementier mènera des essais sur des cas d’usage de la 5G avec Orange, tels que la mise en place d’un réseau indoor pour tester la connectivité ambiante sur le campus industriel, ou l’optimisation de la chaine de production grâce à des véhicules automatiques et autres véhicules autonomes connectés en 5G.

2Explorer les opportunités de la 5G au cœur des procédés industriels

Schneider Electric et Orange collaborent pour évaluer la faisabilité et les opportunités apportées par la 5G dans les procédés de production industrielle. Dès fin 2019, une première expérimentation sur l’usine du Vaudreuil de Schneider Electric (Eure) permettra d’évaluer l’apport de la 5G pour les solutions de réalité augmentée en temps réel utilisées par les techniciens de maintenance.

3Développer la coopération des véhicules connectés

Renault, Orange et Ericsson collaborent pour co-innover dans le domaine des véhicules connectés et de la 5G. Ce projet de coopération vise à mesurer concrètement les capacités de la 5G à enrichir les communications entre les véhicules et leur environnement, qu’il s’agisse des infrastructures routières comme les feux tricolores, ou des usagers de la route par exemple.

En permettant aux véhicules d’avoir une vision augmentée de ce qui les entoure, les réseaux mobiles contribueront à fluidifier le trafic et à améliorer la sécurité routière. Les tests de performance envisagés s’appuient sur un socle technique mettant en œuvre une architecture hybride V2X (Vehicle to anything), incluant l’utilisation du network slicing (cf. une fonctionnalité de la 5G qui permet d’affecter une tranche de réseau à un usage spécifique) et de technologies de Mobile Edge Computing améliorant les performances du cloud.

4Imaginer des nouveaux services dans les gares

Orange collabore avec SNCF et Nokia dans le cadre d’une expérimentation de la 5G pour fournir un service de téléchargement rapide de contenus vidéo haute définition aux usagers de la gare de Rennes. Orange la lancera dès que l’Arcep aura délivré l’autorisation nécessaire. Courant 2020, les voyageurs de passage en gare de Rennes pourront se connecter aux points d’accès 5G qui y seront déployés. Ils pourront télécharger, en quelques secondes, des vidéos vers leur mobile ou leur tablette, pour ensuite les regarder dans le train pendant leur voyage.

En parallèle des développements menés avec les entreprises, le groupe Orange poursuit sa stratégie de déploiement de la 5G qui sera installée dans 17 villes en Europe en 2019, et prête pour une commercialisation dès 2020.

Source : Orange

AUCUN COMMENTAIRE