Dans l’édition 2018 de son rapport sur le futur de l’emploi, le Forum Economique Mondial a identifié plusieurs technologies qui vont modifier en profondeur le marché du travail. Entre nouveaux modèles économiques et automatisation, l’emploi se transforme.

Selon Klaus Schwab, Fondateur et Président du Forum Economique Mondial, le monde vit actuellement sa quatrième révolution industrielle, d’une vitesse et d’une ampleur inédites. Cette lame de fond, portée par les technologies numériques, remodèle le marché de l’emploi tel que nous le connaissons. En 2016, un premier rapport du Forum Economique Mondial se penchait sur la transformation en cours du travail. En 2018 est parue une nouvelle version, qui affine les prévisions et détaille l’impact de cette vague technologique en matière d’emploi.

Pour cette enquête, plus de 300 entreprises avec une présence globale ont été interrogées, représentant plus de 15 millions d’employés. Les réponses ont mis en évidence plusieurs tendances qui sont en train de redessiner les contours de l’emploi.

Quatre leviers de transformation technologiques

Selon ce rapport, les principaux leviers de transformation pour les années qui viennent se concentrent autour de quatre technologies :

  • L’Internet mobile haut-débit, de plus en plus omniprésent,
  • L’intelligence artificielle,
  • L’usage à grande échelle des outils analytiques autour du big data,
  • Le cloud computing.

Ces technologies contribuent d’autant plus à la croissance économique qu’elles coïncident avec des évolutions socio-économiques majeures, sources d’opportunités. Le niveau d’éducation des populations en hausse dans les pays en développement, les préoccupations écologiques favorisent par exemple l’émergence de nouveaux modèles d’affaires.

Les prévisions d’investissements dans les technologies en hausse

Dans le même temps, l’adoption de ces technologies s’accélère. D’ici 2022, 85% des répondants prévoient ainsi d’étendre l’usage des outils big data. Beaucoup d’entreprises prévoient également d’investir dans l’Internet des objets (IoT), le cloud computing, le machine learning ou encore la réalité augmentée et virtuelle.

La robotisation, tendance majeure

La robotisation est une autre tendance de fond. Si les cas d’usages pour des robots humanoïdes restent assez réduits pour la période 2018-2022, d’autres technologies robotiques suscitent un net intérêt auprès des entreprises. Il s’agit notamment des machines robotisées stationnaires, des robots terrestres non-humanoïdes ou encore des drones aériens entièrement automatisés. Associés au machine learning et à l’intelligence artificielle, ces technologies ouvrent la voie à une automatisation bien plus poussée qu’à l’heure actuelle.

Les taux d’adoption des robots varient fortement d’un secteur à l’autre, allant de 23% à 37% d’entreprises intéressées. Les robots fixes recueillent le plus de suffrages, mais certains secteurs comme l’industrie pétrolifère sont intéressés par toutes les technologies robotiques dans des proportions équivalentes. Enfin, le secteur financier se montre le plus susceptible de mettre en œuvre des robots humanoïdes.

Source : The Future of Jobs Report, World Economic Forum

AUCUN COMMENTAIRE