Les dépenses européennes en technologies et services qui permettent la transformation numérique des entreprises, des produits et des organisations devraient atteindre 378,2 milliards de dollars en 2022.

D’après le dernier Guide des dépenses semestrielles mondiales pour la transformation numérique publié par IDC, les différentes crises (commerciales, politiques…) n’influent que très peu sur les dépenses des entreprises dans la transformation numérique.

Après les États-Unis et la Chine, l’Europe est la troisième zone géographique en importance pour les dépenses induites par la transformation numérique. Selon l’enquête, ces dépenses devraient augmenter régulièrement tout au long de la période de prévision (2017-2022), atteignant un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 15,1 % sur cinq ans.

La fabrication intelligente transforme les industries

Quatre industries seront responsables de près de 44 % des 256 milliards de dollars de dépenses européennes en transformation numérique en 2019 : la fabrication (39 milliards de dollars), la transformation (25 milliards de dollars), la vente au détail (26 milliards de dollars) et les services publics (23 milliards de dollars).

Pour les fabricants européens, la priorité absolue en matière de dépenses est le smart manufacturing ou fabrication intelligente. Celle-ci implique une automatisation accrue des processus de production et l’intégration de capacités d’analyse des données remontées par les capteurs.

IDC s'attend à ce que l'industrie investisse plus de 27,6 milliards de dollars dans la fabrication intelligente l'an prochain ainsi que des investissements importants dans l'innovation numérique (8,8 milliards de dollars) et l'optimisation de la chaîne d'approvisionnement numérique (5,5 milliards de dollars).

Les commerce de détail s’adapte à l’omnicanal

Dans le secteur du commerce de détail, la principale priorité stratégique est le commerce omnicanal, ce qui se traduit par des dépenses de près de 5,0 milliards de dollars pour les plateformes connexes et l'orchestration et l'exécution des commandes.

Entre-temps, la principale priorité des services publics est le réseau numérique, qui entraînera des investissements de plus de 13,6 milliards de dollars dans la gestion intelligente et prédictive du réseau et la simulation numérique du réseau.

IDC prévoit que les investissements les plus importants, dans les cas d'utilisation des nouvelles technologies (AI, Analytique, IoT…), dans toutes les industries en 2019 seront la gestion du fret (11 milliards de dollars), les opérations autonomes (7 milliards de dollars), la fabrication robotique (8 milliards de dollars) et la gestion intelligente et prédictive du réseau (12 milliards de dollars).

Source : IDC

AUCUN COMMENTAIRE