Dans sa septième édition, l’étude de Deloitte France «Tech Trends 2019» indique que les DSI devront s’appuyer plus que jamais sur l’IA et le cloud pour favoriser l’innovation et l’expérience client.

Si toutes les entreprises sont loin d’avoir terminé (voire entamé) leur transformation numérique en s’appuyant sur les principaux piliers (cloud, analytics…), beaucoup sont convaincues que l’innovation est un moteur de croissance.

« En 2019, l’innovation métier, au travers de la maitrise des nouvelles technologies, doit être au centre de l’attention des entreprises. Le DSI est le catalyseur de ce processus : il doit aider l’organisation à assimiler avant la concurrence les nouveaux usages qu’il tire de ses expérimentations. » déclare Éric Delgove, Associé Conseil Technology Strategy chez Deloitte.

Voici cinq tendances offrant des opportunités de développement pertinentes selon l’étude de Deloitte France « Tech Trends 2019 » :

L’IA, carburant de l’entreprise intelligente

Depuis le lancement des premiers chatbots, les entreprises ont aujourd’hui dépassé les phases d’expérimentation et de mise en œuvre en allant progressivement vers l’industrialisation de véritables projets opérationnels. L’introduction de l’intelligence artificielle et du Machine Learning étend encore les possibilités d’exploitation des milliards de données générées par les capteurs et les équipements connectés.

Mais intégrer l’IA au cœur de la stratégie d’une entreprise ne se fait pas sans un profond changement dans le fonctionnement et l’organisation de l’entreprise.

Le NoOps, sources d’innovation

Les entreprises vont entrer, progressivement, dans l’ère du « NoOps » (ou No Operations). En faisant appel à des fournisseurs cloud pour leurs infrastructures, les entreprises pourront se concentrer sur des fonctions à forte valeur ajoutée et sur l’innovation.

1

Le serverless sera un catalyseur clé de la transformation amorcée par les DSI pour automatiser et industrialiser leurs opérations (déploiements, maintenance, supervision).

Néanmoins, le mouvement NoOps ne suscite pas toujours l’engouement des opérations IT qui y voient une menace pour l’emploi.  Le DSI doit présenter cette transformation comme une opportunité !

Les réseaux de demain

Les technologies telles que l’Edge Computing, la 5G et les satellites en orbite basse promettent des améliorations significatives en termes de performance et de fiabilité des communications. Leur intégration pourrait favoriser le développement de nouveaux produits et services.

Les interfaces intelligentes

En s’appuyant sur l’IA, les interfaces de nouvelles générations comprennent mieux l’environnement dans lequel elles évoluent. La combinaison des nouvelles interfaces et de l’intelligence artificielle promet d’accroitre l’efficacité opérationnelle et la productivité individuelle.

Que ce soit pour améliorer l’expérience client ou optimiser l’efficacité d’une chaine de production, elles vont constituer dans les prochains mois un investissement stratégique pour les DSI.

Le DevSecOps pour concilier sécurité et flexibilité

En élevant la priorité des activités de gestion des risques dans le cycle de vie des produits IT, le DevSecOps promeut la cybersécurité dans l’ensemble de l’organisation. Il doit être considéré comme une évolution de DevOps, qui intègre les questions de cybersécurité à toutes les étapes du cycle de développement.

À plus long terme (d’ici à cinq ans), la réalité digitale, la blockchain et les technologies cognitives seront des sujets incontournables.

Une chose est sûre et même confirmée : la qualité des données reste un sujet essentiel au fonctionnement de tous ces outils.

AUCUN COMMENTAIRE