L’activité de minage du Bitcoin sur les réseaux a une influence sur le cours de la crypto-monnaie.

Le minage des crypto-monnaies peut paraître relativement inoffensif. Cependant, l’hébergement des transactions sur la blockchain, tant par les entreprises que par les particuliers, qui déjà présente un problème en soi, a un impact sur les équipements.

De plus, si un cyber-attaquant réussit à utiliser une machine pour réaliser du minage, cela se traduit par l’ouverture d’une porte sur le réseau de l'entreprise. Ce sont en effet les mêmes mécanismes qui servent à télécharger un cryptominer et qui pourraient tout aussi bien déposer un bout de ransomware, et recruter des machines pour constituer un réseau de botnet pour effectuer de la fraude ad-click, du spam ou du DDoS sur d'autres parties.

Les cybercriminels pourraient même lancer une attaque plus ciblée contre l'entreprise ou l'organisation hôte elle-même, pour voler ou manipuler des données.

Il n'est pas toujours facile de repérer ces problèmes de sécurité furtifs, en particulier lorsqu'aucun véritable malware n'est impliqué. Dans de tels cas, les organisations doivent se concentrer sur l'identification des comportements subtils au sein des systèmes pour localiser une attaque. Cela ne peut pas être fait manuellement à la vitesse et à l'échelle requises, de sorte qu'un logiciel d'intelligence artificielle automatisé est nécessaire pour prendre en charge cette tâche de ’chasse aux menaces’.

Bitcoin-trendsL’infographie que nous vous proposons aujourd’hui nous révèle que :

  • Le bitcoin est principalement miné en Asie (76 % des activités de minage détectées), sur le continent Nord américain (20 %) et en Europe (seulement 4%).
  • Les principaux lieux où le Bitcoin est miné sont le continent américain sont l'Ontario, la Californie et le Texas ; en Europe, la Croatie, la Belgique et le Royaume-Uni ; et en Asie, le Japon, Singapour et la Corée du Sud.
  • Les étudiants en études supérieurs sont la cible privilégiée des botnets pratiquant le minage de Bitcoin et autres cyber-monnaie. Le constat est fait d’une forte baisse de l'activité de minage de Bitcoin pendant les périodes de vacances scolaires.
  • 60 % des activités de minage de Bitcoin ciblent le secteur de l'éducation supérieure. Très loin devant les secteurs de la santé (3%) et et de la finance (3%).
 

Source : Vectra

AUCUN COMMENTAIRE