Notre article sur les alertes sur les ITOps a retenu l’attention de nombreux d’entre vous. Dans ce nouvel article, nous nous intéressons au coût des interruptions liées aux alertes… en attendant de joindre la bonne personne !

41 % des équipes informatiques reçoivent en moyenne 11 alertes ou plus par jour. Et 20 % d’entre elles reçoivent couramment 40 alertes ou plus. Tels sont les chiffres que nous vous avons présentés dans notre précédant article « Alertes sur les ITOps… trop d’alertes tue les alertes ! ». 

Une autre vision de la problématique des alertes porte sur le temps consacré à la réponse : pour 35 % des entreprises, il représenterait environ 500 heures par mois. Face à un tel volume, les évaluations ne sont pas simples, et leur nombre participe à en oublier quelques unes.

En moyenne, 40 % seulement des alertes nécessitent jusqu’à 4 minutes pour notifier la bonne personne, c’est à dire celle qui est capable de gérer la situation.

OnPage-alertes-mn

Le prix des alertes

Ce qui domine dans la plupart des entreprises, c’est que les alertes et leur traitement peuvent coûter cher… Mais moins que le prix de l’intervention des équipes de la DSI, c’est le coût de la cessation d’activité qui est retenu par les entreprises.

Pour 98 % des grandes organisations, un consensus sur le coût du temps d’interruption de l’activité s’établit à plus de 100.000 dollars de l’heure.En prenant ce prix pour base, le coût de l’interruption d’activité est de 1.667 dollars la minute. A rapporter au temps de notification évoqué plus haut !

Comme pour 63 % des organisations le temps de notification à la bonne personne se place entre 5 et 15 minutes, le coût de la perte de temps liée à l’alerte se place donc entre 8.000 et 25.000 dollars. De quoi justifier de l’usage de solutions de gestion des incidents…

Source : étude « State of IT Operations » par OnPage

Image d’entête 496260168 @ iStock Lightcome

AUCUN COMMENTAIRE