Unit4, l’éditeur d’ERP, a annoncé de nouvelles extensions cloud basées sur le modèle microservices et qui permettent aux non programmeurs de facilement personnaliser les applications de l’éditeur via une interface simple à maîtriser. On se rapproche du modèle Low code/No code.

La demande pour des applications de plus en plus complexes et les versions qui se succèdent de plus en plus rapidement ont induit un rythme de développement où chaque jour, ou presque, apporte son lot de nouveauté. Pour se conformer à cette marche forcée, les entreprises ont inventé des techniques de développement et de collaboration sensées rendre ce processus plus fluide.

Le dernier avatar avant la formalisation de l’ultime évolution dans le domaine de la programmation, ou plutôt de la non-programmation, c’est ce qu’on appelle LCNC ou Low code non code. C’est un mouvement de développement où des processus manuels longs et fastidieux sont automatisés, sans codage manuel, à l'aide d'un environnement visuel, d'une automatisation qui se connecte aux backends et d'un système de gestion des extensions sensé devenir une marketplace où les utilisateurs s’échange les extensions qu’ils ont mis au point.

Une couche d’abstraction de la complexité

A

The People Platform Extension Kit, annoncé par Unit4, est en fait un outil d’abstraction de la complexité. L’utilisateur est en face d’une interface graphique et peut créer des services et des extensions pour personnaliser son application en fonction de ses besoins métier. Le code est généré en arrière-plan. Pour l’heure, ce type d’extension fonctionne à base de requêtes. Ce ne sont pas à proprement parler des applications indépendantes, loin de là, mais ça permet aux novices de programmer le fonctionnement de l’application sans connaissances des langages de développement.

Les extensions développées à l'aide du kit d'extension Unit4, basées sur les microservices, sont disponibles sur Github. Mais ne nous y trompons pas, il y aura toujours besoin de développeurs pour mettre au point les applications.

L'objectif de la tendance Low code/No code est de permettre aux employés de personnaliser des applications reléguées en arrière-plan et dont les fonctions son accessibles via des requêtes, des API et des connecteurs.

Source : Unit4

AUCUN COMMENTAIRE