Des conditions économiques plus favorables et l’accélération du développement applicatif et des services sensibilisent les entreprises françaises sur la question de l’Assurance Qualité et du Testing. Les entreprises augmentent leur budget en ce domaine, mais se heurtent à la pénurie de compétences.

La tendance est à l’agilité et à DevOps, même si les entreprises françaises sont encore en retrait dans ce domaine. L’objectif est de développer et de mettre en production plus d’applications et de services, plus rapidement, et avec une meilleure qualité.

92 % des entreprises en France ont adopté les méthodes agiles, principalement les approches Scrum, SAFE et DSDM, contre 96 % dans le monde. Et 84 % se sont engagées sur les principes de DevOps, contre une moyenne de 88 % dans le monde.

Plus d’apps, plus vite

La reprise du marché, l’adoption des nouvelles technologies et méthodologies, la multiplication des services jusque dans le cloud, ont entrainé une explosion des nouveaux développement et des versions en production.

L’accélération s’accompagne de la nécessité d’améliorer la qualité et les tests des développements. Profitant de l’augmentation des budgets IT, 74 % des responsables interrogés en France, contre 68 % en moyenne dans le monde, ont déclaré avoir constaté une augmentation de la part de l’Assurance Qualité et du Testing dans leur budget IT sur les quatre dernières années.

Tests de sécurité et automatiser les tests

Ces budgets portent plus particulièrement sur les tests de sécurité et sur la généralisation de l’automatisation des tests. Cependant...

  • 16 % seulement des cas de tests fonctionnels sont générés automatiquement ;
  • 15 % seulement des cas de tests sont automatisés.

Gageons que les entreprises n’en sont qu’aux prémices de ces usages, et que cela va bouger rapidement, car dans le même temps, nous constatons un accroissement de la maturité sur la mise en œuvre de l’agilité et de DevOps.

Pour autant, les équipes de développement doivent encore relever des défis, principalement

  • la division difficile des activités de test entre plusieurs sites agiles distribués ;
  • l’absence d’environnements et de données de tests approprié ;
  • la difficulté d’identifier les domaines sur lesquels devraient porter en priorité les tests.

Automatisation et compétences

L’évolution de la qualité et du test passe par l’automatisation, en forte croissance en France. Une pratique qui profite de l’arrivée à maturité du MBT (Model Based Testing), pour gérer automatiquement les cas, plans et scripts automatisés de tests. Ainsi que l’adoption du BDD (Behaviour Driven Development) et du TDD (Test Driven Development).

Cependant, avec l’adoption de l’agilité et de DevOps, qui nécessitent des compétences en test, programmation et architecture logicielle, se pose la question de l’expertise dans l’entreprise ? Et en ce domaine, c’est plutôt la raréfaction qui domine. Si en France la maturité des pratiques en matière d’Assurance Qualité et de Test est au rendez-vous, la majorité des entreprises risquent de rater la marche par manque de compétences !

Source : « World Quality Report 2017-218 » de Capgemini, Microfocus et Sogeti

Image 946046348 @ iStock ilialiren

AUCUN COMMENTAIRE