En matière d’expérience client (UX), les deux concepts d’Agile UX et de Lean UX s’affrontent, sauf à adopter une approche complémentaire entre les deux méthodes de conception.

Cherchez la différence… Au moment où l’expérience client est devenue une priorité, il est difficile de distinguer les concepts d’Agile UX et de Lean UX, à la finalité commune, le Client.

Agile UX

Le premier est basé sur la méthodologie Agile Software Development, qui décrit un ensemble de principes pour le développement de logiciels selon lesquels les exigences et les solutions évoluent grâce à la collaboration des équipes pluridisciplinaires sous une forme d'auto-organisation. Agile préconise la planification adaptative, le développement évolutif, la livraison rapide, et l'amélioration continue, et il encourage pour changer une réponse rapide et flexible.

Agile UX repose sur 4 principes :

  1. Les individus et les interactions des processus et des outils
  2. Le travail sur les logiciels via une documentation complète
  3. La collaboration avec le client sur la négociation des contrats
  4. La réponse au changement en suivant un plan

Lean UX

Le second repose sur la méthodologie du Lean Software Development, qui considère l’expérience utilisateur comme son noyau, et se concentre davantage sur le degré d'appariement des produits et du marché.

Lean UX repose sur 7 principes :

  1. Eliminer les déchets
  2. Amplifier l'apprentissage
  3. Décider le plus tard possible
  4. Livrer aussi vite que possible
  5. Renforcer la force de l'équipe
  6. Intégrer l'intégrité dans la construction
  7. Disposer d’une vue d'ensemble

Avantages et inconvénients

Dans la conception Agile UX, le projet de produit est divisé en plusieurs sous-projets à un stade précoce. Chaque sujet a été testé et il est visible, il peut être intégré et fonctionnel. En d'autres termes, un principe d’Agile est de séparer un grand projet en plusieurs petits projets reliés entre eux, mais indépendants et qui peuvent fonctionner sur eux-mêmes. Ces sous-projets sont terminés respectivement, et durant cette période le produit est toujours disponible. Cette méthode améliore considérablement l'efficacité de la conception d'un produit et sa capacité réactive.

Cependant, faire un bon produit est finalement un problème lié à l'utilisateur. Qu'est-ce que l'utilisateur ? C’est un organisme vivant complexe, non binaire, dont la demande devrait être intégrée et prise en considération dans la conception du produit pour fournir la meilleure ‘expérience utilisateur’. C’est l'avantage le plus évident de Lean UX. Par contre, cette méthode tend à étirer la période de conception des produits, ce qui pour beaucoup d’entreprises fait d’Agile UX un meilleur choix pour les concepteurs axés sur les résultats.

Pour résumer autrement, Agile UX ne peut supporter une plus faible qualité, tandis que Lean UX ne peut se traduire par un plus faible rendement.

Les prototypes

Que choisir entre Agile UX et Lean UX ? Et si la réponse portait sur les deux ! Car un projet rassemble le design du produit et son développement. A ce titre, les deux méthodologies peuvent se retrouver autour du prototype, utilisé pour tester la convivialité d'un produit et ses caractéristiques. La conception d’un prototype peut réduire les erreurs un produit d’environ 25%. C’est un bon moyen de stimuler les concepteurs, de les inviter à sortir de leur bureau pour prendre leurs « idées » auprès des clients et des utilisateurs, et de parler avec eux pour creuser leurs exigences réelles. Cela garantit que les principes fondamentaux « centrés sur l'utilisateur » et « axés sur l'expérience » des deux méthodes seront respectés…

Image d’entête 532625553 @ iStock vasabii

AUCUN COMMENTAIRE