Les derniers chiffres publiés par le Gartner montrent que le marché des smartphones a marqué le pas en 2018, avec une croissance de 0.1% seulement par rapport au dernier trimestre de 2017. D’après le cabinet d’études Gartner, au dernier trimestre 2018 il s’est vendu 408,4 millions de smartphones dans le monde, un chiffre quasi identique à celui de fin 2017. Le plus gros déclin concerne Apple, avec une baisse de 11,8% par rapport à l’année précédente.

Pour Anshul Gupta, Directeur de recherches senior chez Gartner, « la demande pour les modèles d’entrée de gamme et de milieu de gamme est restée forte sur l’ensemble des marchés, mais celle pour les terminaux de haut de gamme a continué de ralentir. » La faute selon lui à un rythme d’innovation qui ralentit, couplé à des hausses de prix. Ces deux facteurs n’ont pas invité les consommateurs à remplacer leurs smartphones par des modèles haut de gamme, ce qui s’est traduit par une courbe de croissance en stagnation.

Ventes de smartphones mondiales par vendeur, 4ème trimestre 2018 (en millier d’unités)

Vendeur 4Q18 Unités 4Q18 Part de marché (%) 4Q17 Unités 4Q17 Part de marché (%)
Samsung 70,782.5 17.3 74,026.6 18.2
Apple 64,527.8 15.8 73,175.2 17.9
Huawei 60,409.8 14.8 43,887.0 10.8
OPPO 31,589.9 7.7 25,660.1 6.3
Xiaomi 27,843.6 6.8 28,187.8 6.9
Autres 153,205.0 37.5 162,908.8 39.9
Total 408,358.5 100.0 407,845.4 100.0

La plus forte baisse du top 5 observée chez Apple

Les ventes d’iPhones ont atteint 64,5 millions d’unités au 4ème trimestre 2018, une baisse à deux chiffres par rapport au même trimestre en 2017. Cette situation s’explique notamment par une forte diminution des ventes en Chine, où la part de marché du fabricant a chuté à 8,8%, contre 14,6% l’année précédente. Sur l’ensemble de l’année 2018, 209 millions d’iPhones se sont vendus, en baisse de 2,7%.

Les modèles haut de gamme de Samsung, comme le Galaxy S9, le S9+ et le Note9, ont également eu du mal à se positionner comme relais de croissance. Le fabricant est confronté à la concurrence des constructeurs chinois Xiaomi et Huawei sur le milieu de gamme, ce qui s’est traduit par une baisse de 4,4% de ses ventes sur le 4ème trimestre 2018. Samsung a notamment perdu des parts de marché en Chine, en Europe de l’Ouest et en Amérique Latine. Sur l’ensemble de l’année 2018, ses ventes ont chuté de 8,2%. En réponse, le constructeur a récemment dévoilé sa série de smartphones intermédiaires, les Galaxy M, tout en prévoyant de se développer sur la vente en ligne.

2018, l’année de Huawei

En dépit du contexte actuel compliqué pour le constructeur chinois, Huawei se porte bien. Sur le 4ème trimestre 2018, le fabricant a vendu 60 millions de smartphones, réalisant la plus forte croissance du top 5 des constructeurs de smartphones : +37,6%.

Sur l’année 2018 complète, les ventes de smartphones aux consommateurs ont grimpé de 1,2% par rapport à 2017, pour atteindre 1,6 milliards d’unités. L’Amérique du Nord, l’Asie Pacifique et la Chine ont connu les baisses les plus importantes. « Sur ces marchés matures, la demande de smartphones dépend fortement de l’attrait des modèles d’appel des trois grandes marques : Samsung, Apple et Huawei. Or, deux d’entres elles sont en déclin sur 2018 », souligne Anshul Gupta.

Ventes de smartphones mondiales par vendeur en 2018 (en milliers d’unités)

Vendeur 2018 Unités 2018 Part de marché (%) 2017 Unités 2017 Part de marché (%)
Samsung 295,043.7 19.0 321,263.3 20.9
Apple 209,048.4 13.4 214,924.4 14.0
Huawei 202,901.4 13.0 150,534.3 9.8
Xiaomi 122,387.0 7.9 88,926.8 5.8
OPPO 118,837.5 7.6 112,124.0 7.3
Autres 607,049.0 39.0 648,762.7 42.2
Total 1,555,267.0 100.0 1,536,535.5 100.0

Source : Gartner, février 2019

AUCUN COMMENTAIRE