L’heure est à l’efficacité. Exit les sites affichant de multiples animations trop longues à charger. Les internautes perdent patience et les entreprises ratent des ventes ! La solution ? Le binôme PWA+AMP.

La vitesse de téléchargement d’une page web est déterminante. Selon les données de Google Analytics sur un échantillon de 3700 sites mobiles, 53% des internautes abandonnent si le temps de chargement est supérieur à 3 secondes.

Or, la plupart des sites mobiles ne parviennent pas à atteindre cette vitesse, et leur chargement met en moyenne 19 secondes de plus. C’est la raison pour laquelle, les sites doivent adopter des solutions plus performantes.

L’Accelerated Mobile Pages (AMP) est une technologie open source proposée et soutenue par Google. Son objectif est d'améliorer le temps de chargement des sites Internet.

Le but d'AMP est de proposer une version « simplifiée » du site, se concentrant essentiellement sur les contenus et images, et en supprimant les éléments considérés comme bloquants, par exemple les scripts JavaScript.

Les basiques du web

Mais ce langage est « minimaliste ». Il est très limité. L'incompatibilité avec les ressources JavaScript rend ainsi impossibles les interactions avec les utilisateurs ou l'intégration d'interfaces graphiques poussées.  En ce sens, l'AMP revient aux basiques du web : des pages HTML statiques.

D’un autre côté, Les « Progressive Web App » (PWA) répondent au souhait des internautes d’aller sur des sites où l’expérience utilisateur est optimisée et aussi simple et fluide qu’une version mobile.

Popularisées par Google à partir de 2015, les PWA permettent d’agir avec l’API HTML 5 et sur des fonctionnalités telles que le stockage local. Le premier chargement stocke en effet les données en local pour y accéder hors connexion et même en cas de réseau réduit ou de coupure de connexion complète.

Les mises à jour sont effectuées en background sans encombre. L’expérience shopping est ainsi améliorée puisque les clients peuvent continuer à préparer leurs achats en mode offline.

Cela peut constituer un avantage décisif pour afficher les catalogues produits dans des zones très mal couvertes par le réseau. De plus, la PWA offre certaines fonctionnalités des applications mobiles tout en étant consultable depuis un navigateur.

La fin des applications natives ?

Résultat, « en 2020, les Progressive Web App devraient avoir le vent en poupe selon Herow ! » Le taux d'adoption s'accélère considérablement. Près de 31 millions de domaines avaient adopté AMP début 2018. Pour le cabinet Gartner, ces PWA remplaceront 50 % de toutes les applications natives destinées aux consommateurs dès cette année.

Les PWA sont une solution susceptible de changer la donne pour les développeurs et les utilisateurs, et présentent le meilleur du web mobile et des applications natives. Toutefois, de nombreux éditeurs n'ont pas encore adopté cette technologie en raison des défis que pose le développement de cette technologie et de la nécessité de produire des expériences attrayantes pour les lecteurs mobiles.

Mais à terme, la solution ne serait-elle pas de combiner PWA+AMP ? D’un côté, l'AMP permet notamment un chargement instantané de la première page, une optimisation pour le SEO, une expérience minimaliste.

De son côté, la PWA assure un chargement rapide des pages après le premier chargement, une expérience utilisateur très riche et des fonctions avancées (hors connexion, instabilité …). Les PWA représentent un atout décisif pour les e-commerçants désireux d’améliorer leurs performances web.

Les concepts de PWA et d’AMP ont totalement été associés pour favoriser le SEO et l’expérience utilisateur, à la fois sur site web et sur mobile. À l’heure du mobile first, le PWAMP peut être une solution efficace pour proposer un site mobile-friendly performant.

AUCUN COMMENTAIRE