Selon une enquête menée par Acronis dans 11 pays différents, l’usage des sauvegardes dans le cloud se répand auprès des utilisateurs professionnels.

Pour son étude 2019 World Backup Day, précédemment menée uniquement auprès des consommateurs, Acronis a interrogé pour la première fois des professionnels. Les entreprises sondées sont implantées dans 11 pays : Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie, Allemagne, Pologne, en Espagne, France, Japon, Singapour, ainsi que Bulgarie et Suisse.

Les réponses émanent d’entreprises de toute taille : 32,7% de petites entreprises (moins de 100 employés), 41,0% d’entreprises de taille moyenne (entre 101 et 999 employés), et 26,3% de grandes entreprises employant plus de 1 000 personnes.

Près de 86% d’entreprises sauvegardent au moins mensuellement

Selon Acronis, dans les entreprises une heure d’indisponibilité se traduit par un manque à gagner d’environ 300 000 dollars. En conséquence, les utilisateurs professionnels connaissent bien la valeur de leurs données. La responsabilité des DSI et dirigeants pouvant être engagée en cas d’incident lié aux données, ceux-ci s’intéressent de plus en plus aux enjeux de sauvegarde.

Quelle que soit la taille de l’entreprise, une majorité des répondants considère la protection des données comme une priorité. 35,1% réalisent des sauvegardes mensuelles, 24,8% hebdomadaires et 25,9% quotidiennes. 68,7% des entreprises interrogées ont déclaré ne pas avoir subi de perte de données au cours de l’année qui les aurait contraintes à interrompre leur activité.

Les professionnels bien informés des risques liés aux données

Les professionnels sont davantage conscients que les consommateurs des risques pesant sur leurs données : 60,6% se disent en effet préoccupés par les rançongiciels, 60,1% par le cryptojacking (minage de cryptomonnaie à l’insu du propriétaire de la machine, qui consomme des ressources), et enfin 61 % redoutent les attaques d’ingénierie sociale.

Autre enseignement de l’enquête, les entreprises de toute taille font usage des sauvegardes cloud : elles sont ainsi 48,3% à n’utiliser que le cloud, et 26,8% à combiner sauvegardes locales et cloud, soit plus de 75% au total. Une sauvegarde cloud sur site distant apporte la garantie que les données survivront à un incendie, une inondation ou même à une catastrophe naturelle ravageant les installations de l’entreprise. C’est également une protection supplémentaire face aux logiciels malveillants, notamment pour les PME. En effet, les grands fournisseurs de cloud sont généralement en mesure d’assurer un meilleur niveau de sécurité sur leurs infrastructures que des entreprises dont ce n’est pas le métier.

Source : étude Acronis, World Backup Day 2019

AUCUN COMMENTAIRE