Avec la banalisation des technologies, l’accès au réseau devient très vite une commodité, jusque dans les points de vente (retail) et dans les lieux où les consommateurs se réunissent (LPV, Large Public Value). Mais face à la multiplication des technologies, des normes et des règles, les organisations doivent être en mesure de fournir une expérience unique et sécurisée à l’ensemble de ses clients.

Que demandent les clients ? De retrouver dans les lieux qu’ils fréquentent, des magasins aux stades et aux salles spectacle, des parkings aux aéroports, la même expérience sans fil que chez eux. Et les organisations qui les accueillent cherchent à leur proposer cette expérience, car elle est aujourd’hui le gage de la satisfaction et de la rétention de leurs clients.

Concrètement, et au-delà de la seule téléphonie, le visiteur entend pouvoir se connecter à Internet et à ses services en ligne, recevoir des informations contextuelles, des notifications promotionnelles, se localiser… Dans le même temps, ces services participent à la consommation, à favoriser l’acte d’achat et à fidéliser le visiteur, ce dont les entreprises et les commerçants en particulier se satisfont pleinement.

Le réseau centre d’un cercle vertueux

Pour répondre aux attentes des clients comme des entreprises, le réseau LAN et Wireless LAN se doit de devenir une commodité. Plus facile à dire qu’à faire pour l’entreprise ou le lieu d’accueil, confrontés à des problématiques comme la multiplication des normes technologiques et de communication, l’implantation et les interférences, la densité des visiteurs, la professionnalisation et la certification des partenaires, la sécurité, le droit et les réglementations.

Un exemple simple, l’entreprise doit être capable de dissocier et de répondre aux besoins de ses équipes en mobilité - comme ses forces commerciales équipées de PC et de smartphones -, et des visiteurs sur le lieu de travail dont les attentes sont plutôt tournées non pas vers la mobilité mais vers le sans-fil (wireless). Le cloisonnement entre les usages professionnels et personnels s’impose. Ajoutons à cela une couche d’IoT, d’Internet des Objets, qui se fait plus pressante, avec ses promesses comme le smart-building, les immeubles ’intelligents’ où la lumière, le chauffage, les identités, les alarmes sont pilotés par le smartphone.

Voilà pourquoi les organisations se tournent aujourd’hui vers des réseaux hybrides, capables de répondre à leurs attentes, donc à celles de leurs clients. L’administrateur du réseau est également à la recherche de solutions, pour disposer d’une visibilité forte sur le réseau bien sûr, pour en extraire des statistiques afin de pouvoir éventuellement le redimensionner, pour définir des règles de connexion et d’affectation de la bande passante. Sans oublier de sécuriser le réseau d’une manière classique, pour lancer les alertes lorsque nécessaire, mais aussi en devenant préventif, et aujourd’hui en vérifiant le comportement des personnes présentes et faire de l’analytique a posteriori.

Répondre à la diversité des attentes, l’exemple des points de vente et LPV

Le cercle vertueux évoqué ci-dessus pour les réseaux prend toute sa dimension dans le retail, les points de ventes, magasins, galeries marchandes, comme dans les lieux de regroupement en dehors des centres commerciaux, les LPV (Large Public Value) comme les aéroports, salles de spectacle ou stades.

L’apport des réseaux performants peut faire l’objet de trois points de vue :

1 - Le consommateur : pendant qu’il fait ses achats, il peut recevoir des notifications personnalisées qui sont toujours très appréciées, comme ‘Bonjour’, des promotions, des idées, des renseignements (localisation, place de parking, emplacement des toilettes avec l’indication de ceux qui sont les moins fréquentés), ou ‘Merci d’être passé’.

2 – Le propriétaire des locaux : il en tirera de nombreux renseignements, trafic des smartphones et tablettes, fréquentation pour la location des emplacements commerciaux, optimisation de la location, réorganisation des espaces et des parkings.

3 – La marque : suivi des boutiques dans les centres commerciaux et des emplacements dans les supermarchés, opérations de cross-selling pour inviter à entrer et à consommer, analyse les habitudes de consommation, pour s’associer aux stratégies de fidélisation.

Un avenir hybride

La démonstration est faite de l’importance du réseau dans les stratégies clients sur les lieux où ils se retrouvent, se regroupent et/ou consomment. Et nous sommes loin d’en voir le bout en termes d’efficacité et de pertinence, car de nouvelles technologies et de nouveaux usages émergent, pour la création également de nouveaux modèles. Le couplage avec des logiciels, avec par exemple une solution dynamique de réservation de salles. Le cloud pour centraliser et mutualiser les solutions, les données et les analytiques, hébergées en Europe, bien évidemment, afin de respecter le RGPD, le règlement européen pour la protection des données personnelles. Nous avons également cité le smart-building. Associé aux balises Beacon BLE (Bluetooth Low Energy), le réseau mémorise le plan des bâtiments pour accéder à une vision horizontale et verticale, et officier en GPS indoor, c’est redoutable…

Nous compléterons le triptyque réseau, sécurité et géolocalisation en lui associant ce qui figure au cœur de la transformation digitale, la relation client. Le réseau devient une commodité, au centre d’un cercle technologique vertueux, au service de la satisfaction transparente et ‘gagnant/gagnant’ avec le client. Que vous manque-t-il ? Le partenaire compétent, capable de conseiller, de fournir, de déployer, de sécuriser, de supporter et de vous offrir les bons outils d’analyse et d’administration de votre réseau.

Image d’entête 614621286 @ iStock ikryannikovgmailcom

AUCUN COMMENTAIRE