95 % des chefs d'entreprise du Fortune 1000 ont déclaré que leur entreprise avait entrepris un projet de Big Data au cours des cinq dernières années. Mais seulement 48,4 % ont déclaré que leurs initiatives ont produit des résultats mesurables…

Selon le Gartner, les DSI éprouvent des difficultés à sensibiliser et à éduquer leurs entreprises sur la valeur et le potentiel des analytiques. Ainsi que des difficultés techniques pour mettre en œuvres de nouveaux projets de Big Data...

Concrètement, les analytiques seraient un tel échec que la majorité des projets ne dépassent pas la phase du pilote (PoC). Pourtant, les progrès enregistrés par le Big Data et les analytiques changent les cultures. Ils multiplient les perspectives tout en accompagnant la prise de décision.

Voici 4 conseils pour faire accepter les analytiques :

1Vous ne pouvez faire progresser les analytiques dans une entreprise que si vous n’avez pas les talents pour produire des analytiques.

Cela nécessite un investissement initial pour recruter de nouveaux talents ou pour former les employés en place  susceptibles de devenir des data-scientists et des analystes des données.

2Vous devez démontrer que les analytiques apportent un gain rapide et les rendre utilisables.

Rendre les analytiques consommables en créant des rapports ou des tableaux de bord sur lesquels il est facile de naviguer, incite les principaux influenceurs de l’entreprise à utiliser les produits analytiques et à en voir les résultats.

3Ne remplacez jamais l'analyse par l'expérience.

L'un des principaux points de résistance des entreprises qui n'adoptent pas les analytiques repose sur la crainte d'abandonner les connaissances empiriques pour ce que l'ordinateur rend. Chaque effort d'analyse doit inclure un plan sur la manière de combiner le meilleur des deux mondes pour un bénéfice commercial maximal. En d’autres termes, où les analytiques aident-elles à la prise de décision et à quel moment faire appel des humains dotés d’un savoir-faire expérientiel approfondi ?

4La direction générale doit suivre le discours.

Trop de dirigeants se vantent que leurs entreprises disposent de Big Data et d'analytiques, mais n'utilisent pas eux-mêmes les outils, et n’en voient pas vraiment les avantages commerciaux. C'est un terrain dangereux pour les DSI. Chaque projet de Big Data et d'analytiques doit disposer d’une solution utilisable par les dirigeants. La métrique ultime pour considérer un projet de Big Data comme étant une réussite (à ne pas confondre avec un succès), c’est lorsque l’on voit un dirigeant l’utiliser.

Source : Gartner

Image d’entête 835949426 @ iStock Aleutie

AUCUN COMMENTAIRE