Le rapport « Global Identity & Fraud Report » d’Experian (spécialisé dans le traitement de l’information) confirme les effets positifs d’une meilleure sécurité. Conscients que les entreprises exploitent leurs données personnelles, les consommateurs souhaitent en retour plus de transparence et de sécurité.

La confiance est un facteur de croissance. C’est l’une des principales conclusions que l’on peut tirer de ce rapport d’Experian sur l’identité mondiale et la fraude. Une très forte majorité (74 %) des 10 000 consommateurs de 21 considèrent la sécurité des transactions comme l’élément le plus important de leur expérience en ligne. La commodité arrive ensuite comme critère déterminant.

Cette étude confirme également que les entreprises qui voient le RGPD comme un frein et des contraintes supplémentaires ont tort. Les données sont utiles aux entreprises. 90 % des consommateurs savent qu’elles recueillent, conservent et exploitent leurs renseignements personnels.

Méga fuites de données

Ce constat réaliste ne signifie pas que les consommateurs sont contre. La preuve, 70 % indiquent être prêts à partager davantage de données personnelles avec des organisations si la protection de leur information est réellement prise en compte.

Mais les consommateurs restent méfiants. S’ils ont confiance dans les banques et les compagnies d’assurance pour la sécurité de leurs données, ils se montrent plus méfiants à l’égard des sites de e-commerce et les réseaux sociaux.

Les fuites de données ayant touché ces derniers mois Marriott, Under Armour et Facebook ont donc un impact sur la réputation de ces organisations…

Pour gagner la confiance des internautes, les 1000 entreprises ayant participé à cette étude estiment que la sécurité peut être renforcée grâce aux nouvelles technologies et aux solutions d’authentification. La moitié a signalé une augmentation de leur budget de gestion de la fraude au cours des 12 derniers mois. Alors que les États-Unis n’ont pas d’équivalent au RGPD (la Californie s’apprête à adopter une réglementation - CCPA), c’est dans ce pays que les entreprises ont le plus investi dans la sécurité et la transparence…

Augmentation de la fraude

Même si les mots de passe, les codes PIN et les questions de sécurité restent les méthodes d’authentification les plus utilisées, de nombreux consommateurs (74 %) - surtout aux États-Unis - estiment que la biométrie physique pourrait renforcer la protection de leurs comptes.

Cette confiance en la sécurité ne doit pas faire oublier une augmentation de la fraude. La moitié (55 %) des entreprises ont signalé une augmentation des pertes liées à la fraude au cours des 12 derniers mois, en particulier les attaques d’ouverture et de prise de contrôle de comptes. Selon Forrester (infographie ci-dessous), les pertes mondiales résultant de la fraude s’approchent de 2 trillions USD.

En France, « le nombre de tentatives de fraude à partir de cartes bancaires françaises est passé de 2 millions en 2016 à 3,4 millions en 2017 », a indiqué Cyril Piat, Colonel à la Gendarmerie nationale, à l’occasion du dernier FIC.

« Les entreprises ont connu une augmentation des fraudes due à de nouvelles techniques, ce qui nous laisse à penser que les entreprises investissent peut-être dans de mauvaises solutions », lit-on dans ce rapport.

Source : www.experian.com

AUCUN COMMENTAIRE