Afin d’améliorer et d’enrichir la relation avec leurs clients, tout en assurant leur croissance dans un monde en pleine évolution, les entreprises ont besoin d’environnements souples et agiles. Le livre blanc réalisé par Moskitos explique comment les solutions d’iPaas, couplées avec l’API Management, peuvent les aider à atteindre ce but.

La transformation numérique des entreprises est dictée par deux besoins majeurs : suivre le rythme et générer de la valeur par la donnée. Afin de répondre à ces exigences, les organisations ont besoin d’un système d’information véritablement agile. Pour y parvenir, malgré la complexité des environnements actuels, les entreprises doivent être en mesure d’exploiter des micro-services de manière simple et aisée.

Comment y parvenir ? Dans un livre blanc, réalisé en collaboration avec Magellan Consulting et Accenture, l’éditeur Moskitos présente deux solutions complémentaires qui permettent d’atteindre cet objectif : les plateformes d’IPaaS (Integration Platform as-a-Service) et les outils de gestion des interfaces de programmation (API).

  • L’iPaaS sert à composer et exploiter les flux de données pour interconnecter les multiples sources d’informations, les différents systèmes et services, leurs protocoles et les patterns.
  • L’APIM (API Management) permet d’exposer la donnée de façon contrôlée et sécurisée, pour offrir une ouverture maîtrisée du système d’information et proposer de nouveaux services.

Que permet l’iPaaS ?

Selon Ali Hajali, Manager chez Accenture, « l’iPaaS se positionne comme la colonne vertébrale du SI étendu. Il interconnecte les différentes composantes du SI en s’appuyant sur une plateforme managée qui permet de concrétiser simplement les besoins d’intégration avec une approche « low code » ou « no code », qui contraste singulièrement par sa simplicité et sa rapidité de mise en œuvre avec les plateformes d’intégration historiques ».

L’IPaaS aide les entreprises à concrétiser rapidement leurs besoins d’intégration, par sa richesse intégrée, sa connaissance des services cloud les plus usités, ses connecteurs vers les grandes solutions du marché et son hébergement dans le cloud.

Il accélère l’évolution vers l’hybride : avec l’iPaaS, le centre de gravité du système d’information sort du datacenter. Il s’ouvre au cloud, aux services et sources de données externes.

Il facilite l’intégration, même à l’extérieur du pare-feu : situé dans le cloud, l’iPaaS permet de d’intégrer aisément des services externes, pour ensuite ne conserver qu’un seul canal sécurisé de communication. Le paramétrage du pare-feu est ainsi simplifié.

Il permet de libérer l’innovation en centralisant toutes les connexions et les échanges de données en un point unique.

8 scénarios avec l’IPaaS

  1. Intégrer l’historique au cloud et inversement.
  2. Gérer la diversité des clouds.
  3. Profiter des opportunités open data.
  4. Alimenter la Business Intelligence dans le cloud.
  5. Exploiter l’intelligence artificielle sans programmation.
  6. Orchestrer les flux de l’Internet des objets (IoT).
  7. Disposer d’un portail pour les scénarios d’intégration répétitifs.
  8. Unifier la supervision des échanges.

Pourquoi mettre en œuvre l’APIM ?

Les entreprises qui réussissent le mieux sont celles qui se montrent les plus ouvertes : cette ouverture passe par les API. En permettant aux partenaires, clients et fournisseurs de se connecter aux données, services et processus métiers, les API constituent en effet un moyen universel d’ouvrir le système d’information.

Solution technique pour exposer et promouvoir les API, l’APIM est aussi un outil de management pour suivre le cycle de vie, contrôler les accès et piloter la sécurité. Il permet notamment de :

  • Capitaliser sur l’existant en proposant des nouveaux services.
  • Contribuer à faire évoluer la culture de l’entreprise vers plus d’agilité et moins de silos, en offrant un référentiel commun.
  • Simplifier le voyage vers l’automatisation des processus, en combinant des fonctionnalités de surveillance des appels aux API et de sécurisation des API.
  • Procurer plus d’agilité à la DSI : dans un environnement contrôlé par un APIM, les connexions sont centralisées et présentées dans un tableau de bord qui simplifie le management des API.
  • Offrir davantage de visibilité aux services proposés par l’entreprise, à travers un portail qui contribue à promouvoir les API auprès des développeurs et des partenaires.
  • Améliorer la sécurité et protéger l’image de l’entreprise en contrôlant, limitant et sécurisant les accès aux API.

5 cas d’usage de l’APIM

  1. Exposer les données et fonctionnalités des systèmes historiques.
  2. Promouvoir et monétiser de nouveaux services.
  3. Sécuriser l’accès aux données et services.
  4. Analyser les comportements des consommateurs
  5. Réduire le time-to-market des applications web, mobiles et IoT

Source : Livre blanc Moskitos, « IPAAS et API Management »

AUCUN COMMENTAIRE