Une étude britannique du CIF (Cloud Industry Forum) révèle que 88% des organisations ont adopté le Cloud. Et 67% ont fait le choix du Cloud hybride.

Depuis 2010, le CIF (Cloud Industry Forum) réalise une étude annuelle sur l’adoption du Cloud par les organisations britanniques. Une étude intéressant à plusieurs titres, en particulier par ce qu’elle s’intéresse à tous les types d’organisations, grandes entreprises, PME et secteur public. On peut d’ailleurs estimer, à la vue de la maturité grandissante des entreprises sur le nuage, que les résultats de l’autre côté du Channel sont certainement proches des nôtres.

9 entreprises britanniques sur 10

L’adoption du Cloud au Royaume-Uni serait globalement de 88%. Entre 2010 et 2016, l’adoption a augmenté de 83%, enregistrant une progression annuelle de 5%. Et 67% des organisations prévoient d’augmenter cette adoption l’année prochaine.

Au cours de l'année 2016, la progression a été particulièrement sensible chez les PME et dans le secteur public. Le taux d'adoption de 54% et 62% en 2015, a atteint 82% pour les deux organisations en 2016.

L’approche cloud hybride demeure le point d’entrée du Cloud, 58% des entreprises l’ayant adopté. 54% des organisations pourraient éventuellement basculer intégralement sur le cloud, et 8% des PME l’ont déjà fait.

Le cloud pour quels usages ?

Côté services, l’hébergement web reste la première activité – traditionnelle serions-nous tentés de dire - dans le nuage (65%), suivie par le PaaS (Platform-as-a-Service) qui progresse rapidement (53%), et les outils de productivité au bureau (50%). En 2020, ils seront rejoints par les systèmes de vidéo conférence (63%), les sauvegardes et PRA (63%), et les centres de contact (57%).

Les motivations pour adopter le cloud sont connues : flexibilité du delivery (74%), réduction des coûts opérationnels (72%) et scalabilité (65%). Des avantages qui incitent 70% des organisations britanniques à constater ou à anticiper des avantages compétitifs dans l’usage des services cloud.

Des freins et des difficultés

Pour autant, plusieurs freins demeurent. A commencer par la question des données privées (62%), ainsi que le manque de budget (35%), confirmant que le cloud n’est pas encore financièrement accessible à toutes les organisations.

Par ailleurs, 90% des organisations qui ont adopté le cloud déclarent avoir rencontré des difficultés à faire migrer leurs applications dans le cloud, une opération qui prend en moyenne 15 mois ! Ces difficultés ont porté sur la complexité de la migration (43%), le manque de connaissances et compétences internes (32%), et la dépendance aux accès Internet (31%).

Image d’entête 485638744 @ iStock Blablo101

AUCUN COMMENTAIRE