2 grandes entreprises européennes sur 3 disposent d’une stratégie ou d’un programme pilote de cloud hybride.

84 % des grandes entreprises européennes déploient leurs workloads sur différents clouds. Et le multi cloud est aujourd’hui considéré comme étant la norme pour les infrastructures informatiques. Pour autant, il y a encore très/trop peu d’interactions formalisées entre les clouds, et encore moins d’interactions complètes.

Le cloud hybride plébiscité

Pour continuer de bénéficier et accélérer les avantages du cloud – rapidité des déploiements, réduction des coûts et meilleure agilité – le cloud hybride s’impose. D’ailleurs, 64 % des grandes entreprises se seraient engagées dans une stratégie de cloud hybride, voire disposeraient d’un projet pilote.

Mais le cloud hybride pose un certains nombre de défis, dont une partie est connue des DSI qui pour 44 % d’entre eux auraient déjà procédé au transfert de workloads existants vers un cloud privé. Ces défis portent sur la sécurité, la complexité opérationnelle et la migration du legacy informatique.

Par ailleurs, 23 % considèrent la migration, l’intégration et la gestion des workloads comme « des services clés compatibles avec une approche hybride »... qui nécessite de faire appel à l’accompagnement de prestataires de services.

Sécurité managée, réseau et services à valeur ajoutée

Le Top 3 des solutions envisagées par les entreprises pour relever les défis liés à l’identité, la conformité et la connectivité dans une infrastructure hybride revient à la sécurité managée, au réseau et aux services à valeur ajoutée. 45 % des grandes entreprises considèrent même la sécurité et la conformité comme essentielles dans leurs projets de Cloud Hybride.

A ce titre, la sécurité des données, la confidentialité et les obligations réglementaires, notamment les inquiétudes envers le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), détermineront l’emplacement des données dans le cloud hybride.

Découle de ces chiffres un message qui a le mérite d’être très clair : les partenaires, prestataires et fournisseurs de services d’infrastructure et de cloud ont un rôle crucial à jouer. Surtout que beaucoup d’entreprises concèdent qu’elles ne peuvent tout simplement pas migrer sur le cloud seules.

Source : Etude 451 Research sur le cloud hybride paneuropéen pour NTT Com et Dell EMC

AUCUN COMMENTAIRE