Alors que la majeure partie de l’équipe informatique reste concentrée sur la maintenance opérationnelle, la standardisation des configurations systèmes et l’automatisation des processus de support informatique apportées par le cloud peuvent inverser cette tendance historique.

Le service informatique traditionnel a besoin d’une armée d’administrateurs pour maintenir les systèmes à jour et en état de marche. Mais lorsque la demande se fait forte, et que des solutions doivent être trouvées pour compenser les insuffisances de performances, ceux-ci se tournent généralement vers des interventions manuelles.

Chaque application doit être personnalisée et configurée sur mesure, et cela tant pour les ressources de stockage que de réseau. Et avec l’augmentation du nombre de solutions déployées, les frais généraux nécessaires aux tests, à l'intégration et à la maintenance augmentent également. C’est ainsi que la majorité des budgets de l’informatique restent concentrés sur la maintenance en état opérationnel…

Le cloud à la rescousse

Pourtant, les entreprises peuvent non seulement économiser sur les coûts, mais aussi raccourcir les délais de commercialisation et améliorer les niveaux de service. Pour cela, elles doivent mieux gérer leurs infrastructures, et donc standardiser les configurations systèmes et automatiser les processus de support.

A ce titre, l’adoption du cloud facilite considérablement la normalisation et l’automatisation. Selon les experts de McKinsey, avec le cloud, les entreprises peuvent en particulier :

  • Réduire les frais généraux informatiques de 30 à 40 %.
  • Aidez à adapter les processus informatiques au besoin, en optimisant l'utilisation des ressources informatiques.
  • Améliorer la flexibilité globale de l'informatique pour répondre aux besoins de l'entreprise, tels que la publication plus fréquente de fonctionnalités métier.

Les fournisseurs d'informatique dans le cloud offrent de plus en plus de solutions beaucoup plus sophistiquées que l'informatique et le stockage de base, telles que les services de données volumineuses et d'apprentissage automatique.

  • Augmentez la qualité de service grâce à la nature ‘self healing’ (réparation automatique) des solutions standard.

Par exemple, en allouant automatiquement davantage de stockage à une base de données. Certaines entreprises ont réduit de 70 % leurs incidents informatiques en utilisant le cloud comme une occasion de repenser leurs opérations informatiques.

Corriger et moderniser

Cependant, les modifications des configurations et des applications métier ne suffisent pas à transformer l’informatique de l’entreprise. La personnalisation et les processus manuels ne l’aident pas ! Un certain niveau de correction est nécessaire pour que les systèmes s’orientent davantage vers le cloud.

Les entreprises les plus avancées ont investi dans les infrastructures de nouvelle génération compatibles avec le cloud. Elles exploitent les API (Application Program Interface) pour réduire les applications monolithiques au rang de composants plus ou moins flexibles. Et elles augmentent la disponibilité des services.

Pour cela, de plus en plus d’entreprises migrent leurs systèmes existants et adoptent des solutions de cloud public. Elles réduisent ainsi les coûts et les risques opérationnels. Elles recherchent également l’innovation dans les nouveaux services disponibles sur le cloud. Leur objectif est désormais de tirer parti de l’évolutivité et des fonctionnalités avancées offertes par ce dernier.

Source : « Cloud adoption to accelerate IT modernization » par McKinsey

Image d’entête 641323740 @ iStock Hipspeeds

AUCUN COMMENTAIRE