Selon une étude, les organisations continuent à sous-estimer le montant des dépenses gaspillées dans le cloud. Les répondants évaluent ces dépenses à 27 %. Mais Flexera considère qu’elles atteignent plutôt 35 %. Différentes mesures doivent être prises pour optimiser ce poste.

Les services informatiques transfèrent de plus en plus de charges de travail dans les clouds publics. Résultat, l'optimisation de ces dépenses est devenue une priorité pour de nombreuses organisations. C’est ce qui ressort du rapport de RightScale intitulé « State of the Cloud Report ».

01

Le cloud est devenu un nouveau poste important dans les budgets informatiques, en particulier dans les grandes entreprises. Plus de la moitié devrait dépenser plus de 1,2 million de dollars par an dans le cloud public cette année.

Mais beaucoup sous-estiment le coût réel de ce poste.  Les personnes ayant répondu à cette enquête estiment que les dépenses inutiles atteignent 27 %. Flexera est moins optimiste avec 35 %.

02

L'une des raisons pour lesquelles il y a tant de gaspillage dans le cloud public est la complexité de la tarification et de la facturation. L'évolution constante des tarifs et l'introduction de nouvelles fonctionnalités rendent encore plus difficile cette maîtrise des coûts.

Il est donc indispensable d’identifier les dépenses gaspillées. Voici différentes pistes à étudier :

Des instances actives en permanence

De nombreuses machines virtuelles accaparent du CPU et de la mémoire pour rien !

Flexera conseille d’implémenter la mise à l'échelle automatique des charges de travail de production ainsi que la planification automatisée des environnements de développement pour qu'ils ne fonctionnent que pendant les heures de travail ou lorsque cela est nécessaire.

Faites du nettoyage

Il est recommandé de supprimer les volumes de stockage qui ne sont plus attachés aux instances. Il en va de même pour les anciens snapshots qui sont conservés au-delà de votre politique de conservation.

Profitez de rabais

Chaque fournisseur de services dans les nuages a ses propres règles et approches en matière de rabais. Mais les principes de base sont les mêmes et peuvent se traduire par des économies importantes.

Automatisez le contrôle des coûts

L'agilité offerte par le cloud permet de provisionner les ressources sans délai et donc sans approbation. Résultat, les coûts peuvent augmenter rapidement s'il n'y a pas de processus de gouvernance permettant de surveiller les dépenses. L’automatisation de cette tâche permet de repérer des dépenses qui ne sont pas justifiées.

L'optimisation des coûts du cloud computing n'est pas une mince affaire. La gestion continue de ces coûts ne doit pas être ponctuelle ou une fois par trimestre. Les entreprises qui maîtrisent les processus automatisés et continus de surveillance et d'optimisation des dépenses dans le cloud seront celles qui économiseront le plus au fil du temps.

Source : flexerasoftware.com

AUCUN COMMENTAIRE