Au troisième trimestre 2018, pour la première fois, le chiffre d'affaires trimestriel tiré des produits pour le cloud a dépassé celui des ventes informatiques traditionnelles, représentant 50,9% du CA total mondial des fournisseurs d'infrastructure informatique, contre 43,6% un an plus tôt.

Selon l’IDC Worldwide Quarterly Cloud IT Infrastructure Tracker, le chiffre d'affaires des fournisseurs de produits pour infrastructures informatiques en cloud (serveur, stockage et produits d’interconnexion Ethernet), public et privé compris, a augmenté de 47,2% sur un an au troisième trimestre de 2018, pour atteindre 16,8 milliards $.

Le cabinet d’étude a également revu à la hausse ses prévisions de dépenses totales (revenus des fournisseurs plus marges des canaux de distribution) pour le cloud en 2018 à 65,2 milliards de dollars avec une croissance de 37,2 % sur douze mois.

A

La région Asie/Pacifique tire le marché

Les dépenses trimestrielles consacrées à l'infrastructure cloud public ont plus que doublé au cours des deux dernières années pour atteindre 12,1 milliards de dollars au troisième trimestre 2018 et ont augmenté de 56,1 % sur un an, tandis que les dépenses consacrées à l'infrastructure cloud privée ont augmenté à la moitié de ce taux, soit 28,3 %, pour atteindre 4,7 milliards.

Toutes les régions du monde ont enregistré une croissance à deux chiffres de leur CA dans le domaine de l'infrastructure cloud au troisième trimestre 2018. La croissance du chiffre d'affaires a été la plus rapide en Asie/Pacifique (hors Japon) à 62,6 % sur un an, la Chine affichant un taux de croissance encore plus élevé de 88,7 %. Parmi les autres régions qui ont connu la croissance la plus rapide au troisième trimestre 2018, citons le Japon (48,2%), les États-Unis (44,2%) et le Canada (43,4%).

Le cloud public croît plus vite que le cloud privé

Depuis 2013, date à laquelle IDC a commencé à suivre les déploiements d'infrastructures informatiques dans différents environnements, le cloud public a représenté la majorité des dépenses consacrées à l'infrastructure informatique dans le nuage. IDC prévoit que cette part culminera à 68,8 % en 2018 et que les dépenses dans le cloud public augmenteront à un taux annuel de 44,7 %, tandis que les dépenses liées au cloud privé augmenteront de 23,3 % d'une année à l'autre en 2018.

Le taux de croissance du segment des infrastructures informatiques traditionnelles (hors cloud) s'est ralenti par rapport au premier semestre pour s'établir à 14,8%, « ce qui est encore exceptionnel pour ce segment de marché », commente le rapport.

Source : IDC

AUCUN COMMENTAIRE