Fonctions transactionnelles par excellence dans leur entreprise, la comptabilité et la finance se tournent vers des approches nouvelles de l’exploitation des données financières, marquées par le temps réel et l’Intelligence Artificielle.

« En 2018, les départements financiers et comptables qui comprendront qu’une difficulté signifie avant tout une opportunité, obtiendront un avantage considérable sur les autres », extrait de l'étude BlackLine source des chiffres cités ci-dessous.

Le rôle des services comptables et financiers a considérablement évolué. La gestion financière traditionnelle, avec ses fonctions essentiellement transactionnelles, cède sa place à l’analyse stratégique et à la prise de décision, portés par l’automatisation des processus financiers et par l’Intelligence Artificielle.

Qu’est-ce qui change dans la compta ?

Les comptables et directeurs financiers s’orientent aujourd’hui vers un nouveau modèle de système d’exploitation des données financières nommé Continouous Accounting, qui intègre des tâches d’automatisation et de contrôle au sein des activités quotidiennes, atténuant ainsi les pics d’activité en fin de période et générant des rapports ainsi que des analyses en temps réel, tout en développant une prise de conscience quant à la situation de l’entreprise.

Cette approche innovante, qui de plus en plus se tourne vers une fonction analytique, repose sur le cloud, sur le temps réel, et sur les solutions FCPM (Finance Corporate Performance Management) pour la consolidation, l’optimisation et l’automatisation du contrôle, et le reporting financier. En plus de réduire la charge de travail des comptables, elle diminue le risque d’erreurs administratives et de reporting, et donne aux directeurs financiers une vision plus claire des atouts et des faiblesses de l’entreprise.

L’automatisation et l’IA

Les services comptables et financiers sont également concernés par la vague de l’automatisation et de l’Intelligence Artificielle, ou plus précisément du Machine Learning.

  • 32% des professionnels de la fonction comptable interrogés en France ont déclaré avoir déjà recours à l’IA dans le cadre de leurs activités ;
  • 84% estiment qu’elle occupera une place prépondérante au cours des dix prochaines années.

L’automatisation de la comptabilité doit participer à libérer des comptables de leurs tâches manuelles et chronophages, afin de leur permettre de se concentrer sur des activités à plus forte valeur ajoutée, telles que la stratégie et l’analyse. Par contre, l’IA doit encore mûrir et évoluer avant de pouvoir prendre en charge des tâches plus complexes, comme la prise de décision.

  • 46% des professionnels estiment qu’il faudra encore une dizaine d’années avant que l’IA soit en mesure de prendre des décisions financières stratégiques.

La sécurité

Loin de leur enthousiasme à adopter les nouvelles technologies, les services comptables et financiers se montrent plus passifs dans leur attitude sur la sécurité. Le constat est même jugé alarmant :

  • 53% des responsables interrogés ont déclaré que leur service a pris les mesures nécessaires pour mettre régulièrement leurs systèmes à jour ;
  • 25% seulement estiment que l’attitude de leur service en matière d’optimisation de la sécurité est proactive.

La fréquence et la complexité des attaques, ainsi que leurs origines qui mettent largement en cause l’humain, font de la sécurité une priorité. Surtout si l’on pilote les finances de l’entreprise ! Le couplage de l’automatisation avec les mécanismes de contrôles adaptés doit permettre d’assurer une meilleure visibilité sur les données financières et d’aider à identifier les failles éventuelles. Si comptables et directeurs financiers prennent enfin conscience des menaces qui pèsent sur eux et sur leurs entreprises !

Source : étude BlackLine

Image d’entête 658496580 @ iStock Anastasiia_New

AUCUN COMMENTAIRE